♦ Bienvenue dans le monde magique ! Nous nous situions en octobre 2014. Il faut impérativement le prendre en compte.
♦ Le forum existe depuis bientôt 5 ans, sans maintenance !
♦ Présence du staff active à n'importe quel moment de l'année.
♦ Nous manquons de personnage masculins ainsi que des êtres maléfique.
♦ Vampires, Sorciers, Démons.

Partagez | 
 

 Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


sortilèges : 204

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Ven 17 Nov - 17:08

Les hommes malveillants avaient la main mise sur l’Égypte depuis de nombreuses années. Mais les fidèles d’Osiris étaient encore nombreux. Ils ne leur manquaient qu’un esprit de cohésion, une étincelle pour prendre les armes. Alors quand apparut le jeune Horus sur son étrange monture, respirant à la fois la jeunesse et porteur d’un avenir plus radieux. Les hommes bienveillants se soulevèrent. Ils furent rapidement victorieux mais rien n’était encore vraiment acquis…

Horus venait tout juste de quitté Thot son vieil ami et mentor lorsque ont fit appel à lui. Râ à travers Maât lui assigna une mission, s’occuper des séides du chaos.   Aussitôt le dieu avait dut  mettre ses autres affaires de côté pour ce penché sur ce cas particulier. Peut import que ce soit avant, après ou pendant son règne, tôt ou tard il finissait toujours par avoir affaire à eux. Les disciples du désordre étaient sans cesse vaincus parfois même annihilés. Mais il y avait toujours des hommes ou des entités malveillantes qui tentait de faire resurgir le Chaos sur les Terres d’Égypte. La déesse avait été claire avec Horus. Ses mots avaient ordonné l’élimination de l’Ennemi à traverse ses représentants Terrestres. Cela n’avait rien de salvateur. C’était une action requise pour la préservation de l’harmonie. Les disciples du Chaos avaient établit leurs camps de bases à quelques kilomètre de la vallée des Reines. Horus avait patiemment attendu le couché du Soleil pour agir. Sous la forme d’un jeune et puissant lion, le dieu s’approcha du camp. Plutôt que d’éliminé une à une toutes les sentinelles, Horus les contourna. Une fois passées ce premier obstacle l’animal se glissa à pas de velours prés d’une formation rocheuse. Le dieu suivit la paroi fait rocailleuse jusqu’à une ouverture naturelle. Le félin se faufila dans le passage à peine assez grand pour laisser un homme de faible corpulence. Le dieu agissait comme un prédateur prudent ayant déjà flairer sa proie. Horus était en effet attiré par quelque chose à l’intérieur. Le périmètre du camp était à peine sous son influence mais lorsque le lion Horus s’y était glissé tel une ombre. Il avait ressentit à mesure qu’il progressait, l’isfet. Le désordre obscurité et les ténèbres allait en s’accentuant à mesure qu’il progressait. Horus suivit le mal jusqu’à ce qui semblait un cul de sac. Le dieu chercha alors à distinguer l’odeur de l’homme du reste. Sa quête le mena jusqu’à un passage encore plus étroit que le précédent. Au lieu de s’y glisser, le lion attendit patiemment quelques instants. Les bruits de respirations lui parvenant ne l’avait pas trompé, bientôt il aperçut une tête tentant de s’extirper. Une fois qu’il y parvint l’homme stoppa net ses efforts. Il y avait quelque chose devant lui. La faible lumière qu’il avait sur lui avait révélé quelque chose qui brillait puis avait soudain disparut. Il y eut une très bref série de respiration animale puis plus rien. L’homme comprit trop tard que la lueur qu’il avait aperçut quelque instant plus tôt appartenait au prédateur qui le guettait. Le fauve qui s’était furtivement placé sur le décocha un coup de patte au profil gauche de sa proie avant de se jeter sur lui. Implacable, la bête sauvage ne laissa aucune chance à son malheureux adversaire. Lorsque l’homme ne bougea plus, le lion traîna son cadavre un peu plus loin. Là où il serait difficile de le trouver. Le lion se lécha ses babines encore maculées du sang chaud de l’homme. Un instant indécis il finit par se rappelé sa mission. Le lion l'abandonna l’homme a son destin funeste avant de s’engouffrer dans l’étroit passage. Progressant avec peine malgré sa force et sa souplesse le félin dût maintenir son effort pendant plusieurs minutes. Une fois ce périple achevé, l’animal déboucha sur un spectacle qui lui hérissa les poils. Plus loin un  groupe d’homme éclairé par des torches conversait. Juste au-dessus d’eux dans la pierre était sculpté une scène, qui mit en colère Horus. Sa contrepartie était représentée tenant dans chacune de ses mains, d’un part une représentation de la déesse Ouadjet et de l’autre une de la déesse Nekhbet. Le tout  avait quelque chose d’ambigu.  Les mains du dieu de pierre étaient tendues vers le haut. Il semblait  tenir dans un étau, les divinités comme s’il voulait les garder en son pouvoir. Pourtant d’un autre côté il paraissait les offrir à l’Ennemi de toute création. Une forme reptilienne était représentée plus haut, la gueule béante, comme prêt à avaler ce qu’on lui offrait. Le lion Horus réprima son envi de foncé toutes griffes dehors sur les séides du Chaos. Au lieu de cela il s’intéressa aux séries de hiéroglyphes qui ornait les lieux. Le dieu comprit vite qu’il s’agissait de passage évoquant les textes anciens. Les versions ne semblaient pas correspondre entre elles. Toutefois elles semblaient toutes mettre en avant l’une ou l’autre des figures majeures du désordre égyptien. Horus ne chercha pas à approfondir leur sens, sa mission était de s’occuper des séides du chaos. Le dieu reporta donc son attention sur le rassemblement ayant lieu plus loin. Toujours sous la forme d’un lion il trouva un endroit ou ils pourraient à la fois guetter et entendre sans être vue. Le dieu dût attendre plusieurs heures pour comprendre de quoi il était question. Apparemment les séides étaient divisés. Une décision avait été prise et certains voulait revenir dessus. Les uns se faisaient les partisans du dieu serpent, d’autres n’avaient qu’un nom en tête, d’autres encore voulaient fusionner les deux figures. Et ce n’est pas les exemples qui manquaient. Une partie des hommes présents semblant représenté la majorité défendait une autre idée. Celle là même qui était remit en question. Leur grand projet avait déjà commencé. Ils ne pouvaient plus faire machine arrière. Les anciennes figures du chaos les avaient déçus. Ils souhaitent y remédier en créant quelque chose d’autre. Horus ne savait pas s’il devait se moquer ou prendre au  sérieux ce groupe de fanatique. Avaient-ils les moyens de leur ambition ? Pouvaient-ils vraiment réécrire la religion délaissée et y inclure une nouvelle divinité ?  Jadis, à un degré ou un autre cela avait été fait à mainte reprise. Horus qui avait déjà connut trop de changement théologique et religieux ne tenait pas à revire l’expérience. Encore moins si c’était déclenché par des hommes adorateur du Chaos. Le lion Horus las de son attente  et quelque peu excédé par tant d’inepties se préparait à passé à l’attaque, lorsqu’il se ravisa. Quelque chose approchait. C’était lui, encore et toujours lui. Si il venait mettre de l’ordre dans tout cela tant mieux. Sinon, Horus défavorisé en ces lieux serait forcé de se replié pour raconter ce qu’il avait vu. Si les dieux étaient rapides à ce décidé cette fois. Horus pourrais rassembler assez de ses frères et sœurs divins pour pouvoir intervenir. Les séides ne semblaient jusqu’à preuve du contraire ne pas représenté un obstacle pour le dieu, seul. Mais si, sa contrepartie était derrière tout cela, alors le dieu  aurait sans nulle doute besoin d’aide. Dans son fort intérieur, Horus savait qu’il serait vite fixé. Et il lui tardait qu’il apparaisse enfin. Si tu as fraternisé avec eux alors je jure que je ferais tout pour t’entraver à jamais, viens ne me fait pas attendre plus longtemps, Setesh !




Dernière édition par Horus le Mer 22 Nov - 8:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 2873

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Mar 21 Nov - 21:56

Le monde c'est le temps en lui même il n'a besoin de personne pour avancé dans on chemin. Qu'on fait les dieux pendant des millénaires ? pour la plus part ils sont soit décidés d'être sur terre, cela dépendait sans doute de leur rang et leur pouvoir, d'autre ont dormis et d'autre ont disparu ... ou la dernière option, ils sont dans leur runes. Quant au grand Seth, lui, les dernière aventure semblait être les plus dures. Plus d'une fois, hommes et dieux ont essayés de le mettre sous silence jusqu'a disparition total de sa personne. Mais a croire qu'il a malgré tout une bonne fée dernière ses fesses pour revenir de plus belle. Mais tout comme beaucoup, Seth a piquet du nez et a dormi tout ce temps jusqu'à l'arrivé de celui qui l'a réveillé accidentellement. En effet, c'est par un pouvoir " non contrôler " de Seth qu'il a sorti du sommeil éternel l'un des premiers homme égyptien, pas n'importe le-quel, un demi-dieu. De ce maladroit geste endormi, le réveil des deux être ce sont fait ressentir par des tempêtes et autre catastrophe que le dieu aurai le contrôle. Par cette suite vraiment désastreuse et peut-être vicieuse, le dieu décida a son tour de sortir du sommeil, son bon dieu crétin de frère. Voilà pour l'histoire de la divinité rouge.

Question qu'on ce pose en réalité, qu'est ce qu'a fait Seth pendant ses années ? Oh... rien de grave ! Il a retrouvé le demi-dieu et la aider un an... c'était une horreur mais quand on possède a la foit chaos / protecteur du soleil, on ce doit de faire les choses bien... ou raté. C'était un ado banale comme une tueuse a faire des tas d'exercices, autant dire, les frères Néfer étaient doué dans leur milieux ! pour une fois qu'il y avait une entente... mais tout a une faim... fin ! Après une guerre Samuel - donc le demi dieu - mourut. Sous ses airs de gros dur, Seth a disparut pendant prêt de quatre ans. La mort, c'est un sujet complexe pour un égyptien mais il l'ai encore pire quand l'âme ou le Ka de Sam ne viendra jamais et disparu quelques part. Puis, comme dirai un poète connu, on ne change jamais ses habitude ! il sait allié avec le puissant Angelus qui a cette époque était un PDG d'une entreprise de démon et co. Pourquoi détruire ce qu'il a crée avec Samuel ? c'est comme dire a un Caniche pourquoi il ne deviendra jamais grand, c'est inutile de comprendre le comportement du dieu. On pourrait mettre en cause le chagrin, ou simplement l'embêtement... Il faut pas chercher les explication Seth restera Seth... ou presque. L'histoire continu, le jour ou un chasseur - aujourd'hui parti de l'agence - regroupe les meilleurs pour combattre Angel et Seth. Le combat était apocalyptique, la divinité durant cet période là possédé un corps, celui du Gardien Seth Flanigan, y a t-il plus stupide que le dieu rouge ? Les sœurs Halliwell fit un sort pour ressortir le gardien, et le combat commença réellement. Me direz-vous, Seth est so stupide que ça ou il possède encore des carte en main ? la carte qu'il voulait il la joue a la dernière seconde ou Hope arriva, a cette période elle était du bon coté, et elle mourut par sa main. Seth savait une chose : Plus de déesse de l'équilibre, adieu la balance. Expression faite il sait comment marche les déesses de ce genre. Son dernier moment fut arrêter par Seth F et il se retrouva dans un jolie séjour : une rune.

On peut devenir méchant, être neutre ou bénéfique, mais jamais être les deux.. c'est bien là le problème de Seth, il sait jamais comment ce comporter.Le monde est prise d'une immense guerre magique, entre un énorme démon, puis une demi-déesse et pour finir, celle qui l'avait souhaité, Hope qui était de retour plus méchante que jamais.Le monde était détruit mais... la vérité c'est qu'elle voulait sans doute une revanche alors, elle sorti Seth de l'urne et un combat entre les deux... et nous revoilà dans un spiral du protecteur qui voit le problème qu'il a crée..

Après des années, Seth est devenu calme sauf une ou deux fois, maladroitement il peut faire valsé une sorcière ou autre .... Cependant, Samuel est revenu et comme un zeste de calme que procure l'ado le dieu est calme bien que farceur a des jours de mauvais humeur. En fermant les yeux, il peut voir ce qu'il fait ou fera peut être ! mais dans ses futures plan quelques chose le gêne, une nouvelle présence qui lui fait ouvrir les yeux et une large grimace. Horus. Il se souvient moyennement de leur dernière visuel et paroles échangé mais il sait une chose, c'est que s'il croise leur regard, un tempête pourrait sortir. Et comme il déteste les ennuies il préfère rester assit a même le sol ! non, il se lève, c'est trop t’entend de voir son neveu préféré ! Il se téléporte d’où il se trouve pour le rejoindre. Cette fois il es sur d'une chose, il y aura pas de procès et a cette idée, il sourit en arrivant, ne prête pas attention a l'endroit et le regarde de bas en haut. Sans pour autant avoir un idée mal placé et croise les bras lorsqu'il s'arrête de marcher.

Toujours a joué les héros mon neveu ?





Le faible a été pris pour le fort. Mais c'est bien le faible qui battra le fort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 204

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Jeu 23 Nov - 16:38

Leur défaite avait obligé les partisans du désordre à se replier. Mais ils revinrent bientôt, avec à leur tête Seth alors roi d’Égypte. Les hommes d’Horus affrontèrent leurs ennemis qui s’étaient changé en bêtes sauvages. Les chefs des deux armées s’affrontèrent durant plusieurs jours, sans que cela ne résolve quoi que ce soi. Finalement, les autres dieux convainquirent  les deux parties de s’affronter devant un tribunal. Pendant que Horus profitait de l’accalmie pour tirer les leçons qui s’imposaient des affrontements. Les hommes eux racontaient des histoires...

Les dieux égyptiens parlaient de ce qui passaient en dehors de l’Amdouat. Il arrivait que Horus les écoutes. Ce qu’ils racontaient le laissait perplexe. Il était question d’êtres exceptionnels, certains semblaient avoir un grand rôle à jouer dans l’avenir du Monde. Horus avait déjà tellement entendu d’histoires et de prophéties. Lui-même avait été annoncé avant même sa naissance. Aussi restait-il prudent sur le sujet des élus. Entre ce qui avait été prédit  et ce qui se réalisait vraiment il avait bien souvent une différence. Le dieu avait attendu pendant plusieurs millénaires ceux et celles qui seraient capable de changer la face du Monde. Bien plus encore que cela n’avait été fait autrefois. De nos jours Horus ne les attendaient plus, pas même ne les espéraient-ils. C’était quelque chose qu’il avait mit de côté depuis longtemps. Un autre sujet qui revenait parfois, c’était les actions de Seth en ce monde. Le dieu ambigu semblait être prit entre ses aspects néfastes et ses côtés positifs. Rien qui ne surprenne Horus. Il aussi comme cela autrefois. Le dieu faucon avait noté la présence de forces autre que lui capable d’arrêté le dieu du désordre. Tant que cela servait les intérêts de l’ordre et  de la planète, le dieu n’avait rien à y dire. Cependant Horus n’oubliait pas qui était censé arrête Seth. Tout comme il n’avait pas oublié que son rôle envers le dieu rouge ne se limitait pas à cela. L’homme moderne tout comme les anciens égyptiens avant eux, avait peut-être lui aussi oublié.  Horus qui agissait de concert avec Maât et Râ, lui n’avait pas oublié. Pourtant lorsqu’il perçut Seth, c’est bien la méfiance qui l’emporta. Le dieu mit sa patte devant son visage. Le lion veilla à laisser un espace pour un de ses yeux étincelant. Il aurait aimé ce tromper, mais non c’était bien lui. Non loin de  du félin était apparu Seth qui ne tarda pas à s’approcher. Horus reposa sa patte sur le sol tout en observant le dieu qui avait maintenant cessé d’avancé. Que faisait-il dans ses lieux ? Est-ce lui qui par sa seule présence l’avait guidé jusqu’ici ? Tout en continuant de s’interroger Horus secoua la tête. Le dieu se risqua à un dialogue mental avec Seth. Non, je suis ici à cause de… Le dieu ne termina pas sa phrase. Il bondit en silence à un autre emplacement. Sa patte s’éleva de nouveau,  cette fois pour désigner la statue d’un Seth, grandeur nature. Celle qui le narguait représentant les déesses du double pays dans l’emprise de sa contrepartie. Avec jusqu’au-dessus un Apophis de pierre prêt à engloutir les divinités d’Égypte. Toi, ce contenta d’affirmer, Horus... Puis il dirigea son puissant membre en direction des séides du chaos qui tenait plus loin un discours de plus en plus animé.  Toi qui semble encore être capable de sentir ce qui ce passé sur cette terre et en dessous d’elle. Me dira-tu que tu ignorais ce qui passe en ces lieux ? Horus avait beau se souvenir du côté solitaire de Seth. Dans le passé, il était soutenu par des hommes qui n’avait rien de bon selon, lui. Maât lui avait assigné une mission et voilà qu’apparaissait celui qui avait été l’une des principales manifestations de l’Ennemi. Peut-être l’était-il encore ? Horus avait grande peine à lire en Seth aussi guetta-il la réponse du dieu avec prudence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 2873

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Mer 29 Nov - 21:54

Qu'est ce qui ferais plaisir au dieu rouge ? surtout ne pas voir Horus en face de lui. Il y a des moment ou même les méchants ne supporte pas la vue de leur ennemi. Tout en regardant et détaillant le jeune homme, il savait qu'il y avait deux possibilités a ce 'face a face ". La première il es possible que les deux ce termine avec un bon affrontement ou alors des paroles qui on pas lieux d'être. Dans les deux il y a plus de pourcentage pour que Horus gagne, encore. Le dieu ce posta bien et l'écoute parler, sa phrase est couper, il es là ou... A ses yeux il pensé qu'il allait dire un nom d'ennemi autre que lui, bien que cette réponse ne sera pas une grande surprise. Le mot " toi " retendit a ses oreilles. Il n'est pas un ange, il le sait parfaitement, mais là... en entendant ce fameux " toi " il ne parvient pas a comprendre pourquoi. Certes c'est un fourbe, il a des idées toujours pleins la tête, il peut changé d'humeur en une seconde mais là. Seth réfléchit sans voir ce qu'il se passe autour. C'est peut-être par rapport a quelques service qu'il donne ici et là, par des personnes l'aimant encore mais rien de bien meurtrie. Puis il prête enfin attention a ce qu'il montre, ah bah pensa t-il...

Plutôt bien réussi !

Il fit quelques petits pas pour mieux observer, il ne comprend pas ce qu'il fait là... pour dire vrai. Depuis des milliers d'années Seth est plus représenter par des statues aussi géante mais plutôt comme des cadeau surprise et encore on le confond très souvent avec Anubis. Horus affirme que Seth connait ce qu'il se passe ici.. comme Seth le sait de lui même, il y a encore des adorateurs, et par moment il fait quelques apparition comme au mariage de Ramses II ou il était invité mais cette fois, l'andouille semble perdu encore plus que le faucon. Une légère grimace sur le côté de la bouche et le regarde.

Non du plume, tu crois vraiment que j'y suis pour quelques chose ?


Le dieu Rouge penche la tête pour voir les détails sauf que de ce coté la, il es aussi nul qu'auparavant et ne reconnais pas les déesses. Un regard vers Horus, un sourire apparut.

J'ai beaucoup de défaut, voir j'ai que ça ! j'ai corrompue des hommes, voulu détruire une partie du monde c'est vrai, mais jamais je ferais une équipe avec ce serpent.
Il possède le plus grand nombre de défaut mais certainement pas une possible collaboration avec Apo ! Le regarde ce faucon qui est qu'Horus. Lorsqu'il es venu sur terre il y a quatre ans c'est moi qui l'ai remit dans sa cache! pas vous, mais moi !

La méchanceté, les défauts et autre chose que signifie Seth est réelle pour la plus part, mais on ne peut pas lui retiré sa dévotion pour Ra, la protection contre cette chose. Il regarde autour de lui, il ne reconnais pas l'endroit et fait face a tout ça.





Le faible a été pris pour le fort. Mais c'est bien le faible qui battra le fort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 204

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Mer 6 Déc - 15:30

Alors que Seth observait sa statue, tout en affirmant qu’elle était réussit. Le lion Horus fit une grimace. La statue, bien que le temps ne l’aie pas épargné était en effet une réussite. Cependant ce qu’elle semblait représenté mécontentait fortement Horus. Pour couronner le tout il avait deux Seth pour le pris d’un. Et à choisir le dieu préférait nettement avoir à faire une représentation de son vieux rival, qu’au dieu lui-même. Pour couronner le tout Seth continua sur sa lancé, en parlant de plume. Horus était convaincu que le dieu ne parlait pas de Maât à travers cette allusion. Toutefois le dieu prit sur lui tout en continuant à garder un œil sur Seth qui détaillait maintenant les dieux de pierre. Pour le moment Horus ne croyait pas, il s’interrogeait. Seth était le roi des coups fourrés. Un menteur doublé d’un manipulateur. Horus avait pardonné au dieu ce s’était passé avec Osiris, et avec lui. Cependant il n’oubliait pas à qui, il avait à faire. Seth continua à parler et Horus étonnamment patient en sa présence à l’écouté. Seth se connaissait bien. Horus se contenta d'acquiescer. Il n’avait rien qui ne lui parut un tant soit peu faux. Pour une fois il semblerait que Seth dise la vérité. Horus nota toutefois certains mots dans la réaction de Seth. Il ne l’avait jamais ouvertement accusé d’une telle association. Mais il gardait en mémoire que par le passé l’image de Seth c’était ternit au point qu’il évinça Apophis dans son rôle d’ennemis de tous les dieux. Horus ne croyait pas que Seth et Apophis soit alliée. Pour le dieu faucon ces deux là étaient à la fois rivale et ennemie. Seth avait le potentiel et il l’avait développé jadis. Horus ne savait pas exactement qu’elles tracent cette période avait laissé en Seth. Ni à quel point Seth avait enrichi son rang en rapport avec le Chaos. Tout ce qu’il espérait c’est que Râ savait ce qu’il faisait en permettant de nouveau à Seth de reprendre ses fonctions en tant que protecteur. Avec Apophis, Horus savait à quoi s’en tenir mais avec Seth c’était plus compliqué. Quand Seth eut terminé Horus s’adressa de nouveau à lui. Tu n’es pas l’ennemi de Râ, tu es le fardeau d’un autre. Par autre, Horus voulait bien entendu parlé de lui. Seth était son fardeau. Le fait que ce dernier est été allégé ces dernières années, n’avait pas fait oublier à Horus cette réalité. Le dieu reprit, sa voix s’insinua en Seth alors que rien ne sortait de sa gueule si ce n’est quelques grognements étouffés. Il y a quatre années de cela, j’étais pied et poings lié. Tu es venu j’ai suivi. Il en a toujours été ainsi. Horus se garda de précisé qu’il était déjà sortit une première fois de son attente. C’était à la fin de l’occupation des byzantins sur l’Égypte. Ce n’est qu’au siècle dernier qu’il avait retrouvé son état d’attente, sorte de léthargie divine. Pour finalement n'en ressortir qu'après le réveil Osiris. Les dieux suprêmes pour une raison ou une autre n'avaient ensuite pas jugés bon de l'envoyé sur Terre. Horus en avait profité pour approfondir ses connaissances avec ses anciens mentors et d'autres dieux égyptiens. Plus tard avec l'autorisation des autres divinités, il s'était rendu en Afrique ou il avait des affaires laissé en suspens. Depuis il passait la plupart de son temps, partagé entre les terres d’Afrique et le domaine d’Osiris. Horus se rapprocha un peu du dieu. Il était soulagé de ne pas avoir à l’affronté dans ses lieux. Horus observa les hommes qui se querellaient plus loin. Horus tenta d’expliqué la situation à Seth. Ce sont des disciples du Chaos. Certains prétendent parlez en ton nom, d’autre en tant qu’Apophis. Ceux là semblent constitué la minorité la plus importante. En ce qui concerne les autres, une poignée d’entre eux, parle de vous deux comme si vous n’étiez qu’ un. Quant à ceux qui semblent constitué la plus grande majorité. Ils sont partisans d’autre chose. Je crois qu'ils veulent crée un nouveau dieu. Ni Apophis ni toi ne répondait plus à leurs attentes. En ce qui me concerne, le dieu solaire m’a parlé à travers sa fille. C’est la mort pour eux et je suis celui chargé de l’apporté. Si Horus racontait tout cela à Seth. C’est qu’il avait évidement une idée dernière la tête. Mais rien de malsain ni de malhonnête à l’égard de son oncle. Le dieu ne cherchait pas la bagarre, du moins pas avec Seth et surtout pas en cet endroit. Bien que son regard ne soit plus tourné vers le frère d'Osiris, les oreilles félines du lion Horus guettaient chacun des bruits présente en ces lieux. En particulier ceux de Seth, la nature du dieu imposait à Horus, une certaine prudence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 2873

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Jeu 7 Déc - 22:55

Lunatique, c'est le mot pour définir Seth si Horus continu a parler... les deux sont chiens et chat mais version tempête général. Il parle de fardeau et a sa voix, vraiment, il sait qu'il s'agit de lui. Surprise venant d'un oiseau ? non pas tellement, enfin oiseau, non pas pour le moment vue sa forme idiote. Le dieu croise les bras et écoute, il réfléchis parce que, il fait marcher ça tête quand il veut, et non comme dans le passé ou il était loin d'avoir un QI de génie et sourit. Il ne préfère pas répondre, il sait que pour Rä c'est pas l'ennemi, après tout, Râ peut le mettre en pièce en un regard - expression - mais le coup de fardeau, ça le fait rire. Seth recule doucement et regarde d'endroit avec intention ou presque, les détails lui manque, comme toujours il prête pas attention au plus faut élément ou les plus petits puis s'arrête face a lui a une distance raisonnable

Ok Calimero, dit le font de ta pensé ! tu penses tellement fort que mes oreilles saigne.

Dans toute les signes des dieux, car il y a beaucoup, pourquoi Seth est tomber sur le petit merdeux qui voit partout le mal ? bon d'accord, Seth c'est pas un modèle et encore moins un dieu cool... mais il est lunatique, il change d'un coup et retrouve le sourire même devant un cadavre. Tout ça pour dire qu'il faut en profité quand il est dans une période de cool - attitude... mais non, a croire que Horus le provoque et ça lui servirait a quoi ? Penchant la tête.

Oh... pauvre enfant, il était attacher comme un soumis

Même si soit une vérité, soit une expression, Seth préfère imaginer le faucon attaché c'est plus marrant et d'un éclat désirée pour le dieu rouge. Il ne vas pas le plaindre pour autant, il s'en fiche ce qu'il est devenu mais a croire, il n'as pas vraiment changé comme beaucoup de dieu. Voyant la divinité venir vers lui, le dieu ne s'empêcha pas de faire un sourire. A t-il comprit ? ou est-ce une façon de mettre en manœuvre un attaque ? mais Horus pencha plus pour lui expliquer la situation ou ses idées... voir peut être une révélation. Deux chaos peut en former qu'un... pour Seth est impossible... Il y a deux sortent de Chaos.. lui c'est mal, l'obscurité, anéantir la création divine... Seth c'est plutôt concepts négatifs comme la maladie, orage, la fureur etc. Un mélange des deux... c'est pas compatible ou presque...

Ça me tue.. A chaque fois qu'il se passe quelques chose, on me colle tout sur le dos alors que j'ai rien fais. Je ne connais pas ton idée mais si c'est pour encore, je dis bien encore m’arnaquer je sens que je vais me déchainé. Pas contre toi, contre tout. Je suis calme dans mon coin on me parle de disciples du chaos, je suis pas le seul dieu dans ce monde qui possède ce rang et encore, c'est pas mon vrai rang au départ.


Pour dire vrai, ça fait deux fois qu'on lui colle cette étiquette comme quoi il es dernière tout ça... c'est jamais un dieu qui vient le voir mais un dieu qui passe par un autre et puis un autre.... seul jusqu'a présent est venu directement le voir, Osiris et lui dire ... lui demander une certaine forme d'aide contre Hope, c'est tout... seul approche.

Si c'est pour que je vienne ici pour rien ne me dire et affirmé que j'ai crée ou même Apophis de l'avoir fait, je pense que la sorti je vais la prendre avant de refaire les dentitions de certain d'entre vous. Seth recul, la confiance ? pas du tout, pas envers lui, c'est son rival, son ennemi et jamais il verra équipe sur quoi que ce soit. Tu sais Horus, regarde ce monde... le chaos est déjà là, pire sera dans des années.





Le faible a été pris pour le fort. Mais c'est bien le faible qui battra le fort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 204

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Lun 11 Déc - 16:33

Horus tenta d’ignoré certains mots prononcés par le dieu qui se tenait non loin de lui. S’il y répondait cela pourrait les entraîner vers une conclusion qu’il ne souhaitait pas. Seth était quelqu’un de contrariant. Comme si ses piques ne suffisaient pas. Horus était convaincu que Seth déformait les mots qui lui parvenaient. Horus avait manqué de tact en parlant de fardeau. Toutefois il n’avait jamais été jusqu’à insinué que Seth ou Apophis soit derrière tout cela.  Il avait écouté pendant plusieurs heures les séides et avait résumé ce qu’il avait apprit à Seth. Mais le dieu avait tout tourné de travers, expliquant qu’ont ne lui disait jamais rien et qu’ont l’accusait bien trop souvent. En ce qui concernait Horus, un non, venant du cœurs lui aurait suffit. Mais ils avaient toujours eut du mal à ce comprendre tout les deux. Horus ce dit un bref instant que Seth était tout aussi fou que les séides . Ces derniers semblaient d’ailleurs sur le point de s’écharper. Cet issus menaçait également les deux divinités. Puis il se rappela de ce Seth savait certainement déjà. Lui et sont oncle était  toujours dans le même cercle vicieux. Pourquoi ? Parce que Seth était le dieu du désordre. Et que lui, Horus était un dieu de l’ordre œuvrant pour Maât. Non, il n’avait pas que cela. C’était autre chose, quelque chose de plus viscérale. Horus croyait avait grandit en pardonnant à Seth mais des années plus tard, voilà ou ils en étaient. Pathétique pensa alors le dieu. A chaque fois qu’il avait à faire à Seth, c’était comme quand le faucon rencontrait le serpent. L’un présentait ses serres, l’autre crachait son venin. Mais  ils n’étaient pas que de bêtes,  il était avant tout des dieux. Horus refusa d’être prisonniers de ses sentiments envers Seth au détriment de sa mission..  Le dieu se perdit un instant dans ce qu’il voyait et ce qu’il avait vue jusque ici. A une vingtaine de mètre en contrebas une trentaines de séides du Chaos se disputaient à cause de leurs folles idées. La plupart portaient des turban autour de leur tête, tandis que d’autres des coiffes rituels. Tous portaient des tenus unis, et étaient armée d’un poignard à la ceinture. Ceux prétendant parlé au nom de Seth, sans que ce dernier ne leur est rien demandé, arboraient des tenus couleur ocre aux teintes variée. Les séides autoproclamé d’Apophis eux portaient des tenus couleur indigo, ou plus foncé. Les adeptes d’un syncrétisme entre Apophis et Seth, eux portaient d’autres couleurs évocatrice de la fureur du désert indompté et de ses nuits froide et profonde. Quant à ceux qui constituait le groupe le plus important présent sur les lieux, ils étaient reconnaissable par un mot représenté de divers façon sur leur peau et sur leur tenus au couleurs évoquant la violence et  l’obscurité. Autour des séides des marche naturelle très peu aménagé  leur avait permit de descendre dans un lieu aménage pour leur réunion. Le reste de l’endroit éclairé par quelques rares torches, contenait des parties plus élevé, notamment celle ou se trouvaient les deux divinités. Derrière ces deux rivaux réelle ou imaginé  par l’homme ce trouvaient une partie des symboles examiné par Horus plusieurs heures auparavant. Plus haut dans un terrain accidenté se trouvait le passage qu’avait dût prendre le  dieu, incapable lui de ce téléporté sur ce territoire dédié au Chaos. Les dieux de pierre eux n’avait pas été construit dans la partie centrale de la grotte. Bien que le temps ne l’ai pas épargné, une rénovation récente leur avait redonné meilleur mine. Horus lié par les anciens égyptiens aux déesses protectrice de la Haute et la Basse Égypte avait évidement détesté l’ensemble et bien étendu les commentaires de Seth au sujet d’une certaine statue. Horus ne se doutait pas que Seth n’avait pas reconnue Ouadjet la Verte et Nekhbet la Blanche. A mesure que le ton montait entre les séides du Chaos, Horus ressentit plus nettement ce qui l’avait attiré ici. C’était quelque chose à peine perceptible en dehors du campement mais lorsqu’il l’avait pénétré son périmètre Horus avait filé dans le repère des séides. Seulement une fois arrivé cette sensation c’était atténué ,replié. Comme quelque chose qui rode attendant le moment de se manifesté. Le dieu sut qu’il avait probablement trop tardé à agir. Horus se préparait à intervenir quitte à donné à sa forme féline un aspect plus imposant, quant il aperçut une série de silhouette se faufilé. Des hommes se placèrent sur l’un des parties élevé dominant les marches de pierre et la réunion des séides. Une fois placé,  flèches et armes de jet s’abattirent sur les disciples du Chaos. Horus nota que les nouveaux venus étaient vêtus de la même manière que d’autres séides déjà présent sur les lieux. Et qu’il semblait porté le même mot. Pourtant ils n’hésitaient pas quitte à faire des victimes parmi ceux portant leurs couleurs. Plus curieux, au lieu de s’enfuir, ceux si avaient sorti leurs poignards et s’en servait contre les séides qui ne partageaient pas leurs convictions. Horus était sidéré par cette scène. Pourquoi cette folie ? Les séides éliminaient leurs rivales en sacrifiant les leurs. La sensation ne cessait de croître et de ses yeux Horus pouvait désormais voir t cette énergie qu’il n’avait fait que percevoir jusque là. Tandis qu’il retrouvait peu à peu une forme moins sauvage, moins sujette à ce qui semblait habité les lieux, Horus se tourna vers Seth. Et sa voix encore habitée par quelques restes de la forme féline qui disparaissait, était à la fois sauvage et grave. C’est un malentendu je ne t’accuse pas de ce qui se joue en ce moment.  J’ignore ce qui ce trame vraiment ici. Je ne suis pas en cet instant celui qui cherche à te tromper. Je préférerais juste que ta voix et ta force ne s’élève pas à nouveau contre moi. Mais contre eux. Et sur ses mots il indiqua les hommes acteur de la folie qui se déroulait devant leurs yeux. Puis il avoua. Râ et Maât ne m’ont pas donné des informations mais des instructions. Pour finir sur un ton plus décidé que jamais. Je dois en finir avec eux pour que demain ni hommes ni dieux n’aient affaires au mal qui grandit en ces lieux.




Dernière édition par Horus le Mar 19 Déc - 7:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 2873

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Jeu 14 Déc - 21:49

Toujours dans la provocation, Seth ne se ménage pas. Il se fou s'il a tord ou pas, il sait juste une chose, les dieux, peut importe qui cherche sans arrêt un coupable et en général c'est lui la pomme pourrit de l'arbre, alors il se défend ou dit ce qu'il pense. Après tout, ils sont tous là a caché une certaine forme de vérité depuis des milliers d'année. Oh il comprend pourquoi, c'est un méchant et eux... ils sont pas plus bénéfique qu'autre chose avec leur coup tordu. Seth ne s'occupe plus des invocations, il l'a fait un petit temps pour savoir ce qu'il se passé autour de lui mais aujourd'hui, il es dans son " royaume " et bien au chaud a faire ses propres affaires. Horus affirma alors qu'il y a un malentendu dans ses paroles... Il oubli qu'il es fasse au dieu de la confusion. Il ne possède pas que le chaos dans son rang mais pleins d'autre cochonnerie qu'on lui attribue. Mais bon, allez dire a un canard qu'il est en réalité un poulet... c'est pareille pour lui, croire en ces dieux là il lui faut une fourchette dans le dernière et encore. Seth, sous silence commence a faire quelques notes de musique, pas pour lui dire qu'il ne l'écoute pas - ou bien un peu - mais de son ouie incroyable entend très loin quelque bruit dont quelques notes et le regarde dans les yeux de ce chaton.

Peut importe mon neveux, vous êtes et vous serez toujours contre moi. Une chèvre dans un temple c'était ma faute alors pourquoi pas cette fois. Ceci dit je compte pas me battre inutilement contre toi, d'une part car je te botterais les fesses et de deux ça m'apporterais que des problèmes et je crois que tu a était un roi dans la matière.

Faire un tour dans le passé c'est compliquer surtout pour tout les deux, les légendes ce confondes pour comprendre qui est le plus fort c'est certainement pas Seth qui le dira même Horus. Ce sont de dieux très puissant, l'un est lumière et guerrier, l'autre est chaos et protecteur. Un coup c'est Horus qui a l'avantage et l'autre c'est le rouquin. Donc oui, quand Seth dit qu'il va lui mettre sa raclé c'est peut être parce que les lieux se pose pour sa victoire et non celle de dieu Horus. Mais, il ne veut pas il sait se contrôler bien que la vus du faucon le gêne, depuis sont réveille, il sait quoi faire contre ses "pulsions ".

Juste une question, pourquoi s'occupé d'un possible future dieux alors qu'on a déjà sur les bras : un Léviathan, un Abandon et ... ironie du sort " la source du mal " ?


Pour ça, Horus c'est comme Osiris son père, il s'occupe de tout mais jamais des furie autour. Rien que Abaddon sans sa puissance peut mettre le chaos et la destruction d'un monde en un claquement de doigt, alors un dieu du chaos aura malgré tout une sorte d'obligation... une sorte de contradiction envers certaine chose.

Prenons référence sur moi, si ce dieu là n'as pas de nom il sera difficile de le crée, s'ils sont oubliés ont a de la chance sinon il sera crée malgré tout. Longtemps vous avez fait comprendre aux humains de zapper le miens pour me faire disparaitre, je sais de quoi je parle. Puis... il fait une légende, mais ça il faut des preuves qu'il soit présent déj) et j'en doute fortement.


C'est compliquer de " fabriquer " des dieux, comme eux, c'est devenue magiquement parlant, les Grecs étaient des puissants sorcier, les autres par des simples histoire, d'autre par autre chose mais une chose est sur un dieu qui possède ni nom, ni fonction, il disparait







Le faible a été pris pour le fort. Mais c'est bien le faible qui battra le fort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 204

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Mar 19 Déc - 13:52

Horus n’a rien contre la musique. Il aime l’écouter, surtout lorsqu’elle provient de son épouse lumière de sa vie. Néanmoins chaque chose en son temps. Le lieu et le moment ne lui paraissent pas approprier pour cela. Seth roi de l’incorrection se met pourtant à produire une forme d’air musicale. Le dieu aurait put prendre ombrage du comportement de Seth mais il n’en fit rien. Il était inutile de ce fâché avec lui, ce dernier n’y entendrait probablement rien. Horus continua donc à dire ce qu’il avait à dire. Apparemment pas complètement sourd aux paroles du dieu, Seth y répond parlant cette fois sans confusion dans ses mots. Horus se demande alors si le dieu n’essaie pas tout simplement de le rendre chèvre. Est-il vraiment un dieu qui mélange plus qu’il ne doit ? Ou ne joue-il pas tout simplement de cet aspect de sa personnalité à savoir la confusion pour ce faire passer plus bête qu’il ne l’est en réalité ? Horus écouta Seth avec toute l’attention qu’il pouvait lui porter. Il l’entendit ainsi évoqué des faits qui renvoya Horus des millénaires plus tôt. En Égypte le dieu Seth y était en effet désigné comme responsable d’un grand nombre de maux. C’était le bouc émissaire et cela n’a fait qu’empiré à cours des années. Ce n’est pas un statut que Horus lui enviait loin de là. Néanmoins beaucoup de temps c’était écoulé depuis. Les anciens égyptiens n’étaient plus de ce monde. Leurs légendes et leurs mythes avaient pendant longtemps été scellé dans la pierre. S’il était vrai que cela continue à poursuivre Seth et non une affirmation quelque peu exagéré de sa part. Alors qui continuait à alimenter ce cycle infernal ? Pour Horus il s’agissait avant tous des dieux et des hommes. Ou tout du moins d’un certain nombre d’entre eux. Inutile de mettre tout le monde dans le même panier d’osier lorsque l’on sait que ce n’est pas aussi simple que cela. Seth poursuivait mentionnant des adversaires redoutables. Encore une raison de ne pas perdre son temps à se quereller. Le dieu des sables semblait se demandé pourquoi intervenir ici alors qu’il existait d’autre centre de préoccupation. Mais Horus voyait les choses différemment. Bien que les choses aient changé au profit d’Allah en Égypte. Le dieu avait pour ainsi dire été crée et façonné sur ces terres. Il y revenait toujours ou qu’il soit. Sa mission actuelle lui venait de Maât soit une partie de Râ le dieu Solaire Égyptien. En conséquence Horus ne s’était posait aucunes questions. Qui plus est aucun dieux ni concepts dépassants les mythes et les légendes ne l’avait encore orienté dans ces directions. Chaque chose en son temps, pour l’heure Horus s’occupait d’une tache qui lui avait confié en tant que dieu égyptien, le reste viendrait bien assez tôt. Seth évoqua ensuite des éléments essentiels à la création d’un dieu. Un nom et une légende. Horus ne savait pas exactement ou les séides en étaient de leur projet. Il n’était pas assez informé à leurs sujets. Ce n’est pas ce qui lui avait été demandé. Il n’était pas là pour une mission de renseignement mais pour une tache disons bien plus sanguinaire. Bien qu’il soit vrai qu’il est plus fait l’un que l’autre jusque là, le dieu n’allait pas tarder à s’occuper d’eux. Horus nota autre chose, Seth déclarait que les dieux n’étaient pas étrangers au sort qui avait été réservé à son nom. Horus lui n’avait pas les mêmes souvenirs néanmoins il consulterait peut-être un jour Osiris à ce sujet. Ce dont se rappelait Horus, c’est que l’image de Seth été ternit par les conflits et les invasions. Il était l’ennemie, le dieu des étrangers, le peuple le détestait et ont avait oublié son rôle positif. Ce dernier était sans doute le plus connu mais pas le seul qu’il est perdu au fil du temps. Horus était un des dieux à qui avait profité le déclin progressif de Seth. Peut-être lui en voulait-il encore ? Horus pensait aux hommes en repensant à cette époque troublée mais Seth avait dit vous, soit eux les dieux. Seth confondait-il encore ou est-ce lui, le divin Horus qui avait oublié ? Le dieu perplexe décida qu’il trancherait plus tard et que l’avenir proche devait lui importer bien plus que le passé.

Quoi que les séides aient fait, rien ne doit sortir d’ici. Quant à ce léviathan et les autres menaces potentielles, il me semble que les dieux mise beaucoup sur une poignée de combattant. Si je dois m’y intéresser alors ce moment viendra, chaque chose en son temps.

Le dieu en avait désormais finit avec la forme féline qu’il arborait un peu plus tôt. Horus pensait qu’il aurait ainsi moins envie de bondir sur Seth ou tout ce qui s’agitait plus loin. Le dieu voulait garder un minium la tête froide. Cependant son apparence actuelle ne trompait pas, il n’était pas venu en paix. Horus avait fait appel à ses aspects guerriers, ceux du roi qu’il avait été et non ceux du jeune dieu vengeur qui avait disputé jadis l’Égypte à Seth. Mais Horus ne possédait plus l’éclat du roi mystique qui avait été et qui ne serait jamais plus. Qui plus est le dieu n’avait pas fait appel à tous ses attributs. Aucun casque ni couronne n'était posé sur sa tête. Le dieu apparaissait là tête nue, couvert de ses seuls cheveux, très court pour l’occasion. Son visage était comme le reflet du passé. Celui d’Osiris alors qu’il était encore à la tête d’un empire. Mais cette face troublante était investit par un regard flamboyant et des expressions qui n’appartenaient à cet instant qu’au dieu faucon. La divinité portait une cuirasse austère laissant apparaître ses bras nus seulement couverts de bracelets aux poignées. Sa peau visible par endroits semblait possédé un grain légèrement plus clair. Ces marques de naissance correspondaient à un acte profane ayant eut lieu avant la création du dieu. Horus s’était équipé d’un pagne royal plissé soutenu par une large ceinture. Le dieu au pied nue, sans sandale, envisageait d’attaquer les séides en commençant par ceux qui s’étaient positionné dans les hauteurs. Pourtant il n’avait pas encore apparaître d’arme. Il faut dire qu’avec son allure actuelle et Seth à coter, il devait faire attention. Dès fois que le dieu ne se trompe sur ses intentions. Toutefois le temps passait et il comptait bien remplir sa mission.

Tu dis que je serrai toujours contre toi, beaucoup pense pareille. Après tout c’est écrit et nos rangs actuels sont là pour nous rappeler à l’ordre. Pourquoi pas ne pas continué ainsi alors ? Et bien voilà ma réponse. Aussi fort qu’ait été les écritures et les voix du passé, tout à une fin. J’ai été crée par les anciens hommes d’Égypte et les dieux. Les premiers sont morts et sans peuple, ni prêtre mais surtout sans roi je ne suis plus sous leur influence. Quant au second, je les écoutes et les respectes mais je ne bois plus à leurs paroles comme autrefois. Les écrits disent que les dieux ont crée le monde. Nous n’avons crée ni la Terre, ni même le Ciel Les écrits disent encore bien des choses. Mais je ne crois pas tout ce qui y est inscrit. Tu as à certainement fait des choses répréhensible mais d’autre t’ont été imputés par les écrits. Qu’as-tu à répondre à cela ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 2873

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Ven 22 Déc - 21:20

Il faut qu'il consulte Osiris plus souvent, un Seth qui chantonne est déformer une forme d'impatience et de coup tordu. Ses oreilles bougent doucement, attend doucement les différents bruit. Il a envie de partir et pourquoi pas détruire l'endroit a un simple son de sa voix mais ... retire pour le moment cette idée de sa tête et le regarde attentivement. De toute les dieux de cette terre, pourquoi c'est a lui qu'on le colle a chaque fois ! Ce dieu représente rien de bien, c'est un jeune prétentieux qui pense que tout autour de lui est mauvais. Le dieu se croise les bras et l'observe quelques instant. Il es vrai que Seth possède un cassier judiciaire le plus remplit de tout les temps mais n'oublions pas, justement que tout ce qu'on lui reproche, il es capable d'en faire pire, alors pourquoi l'embêter pour une fois qu'il es calme ? chose est sur c'est qu'il comprend pas. Son regard se tourne vers un endroit, une odeur lui titi le nez.

Quant aux dieux... blablabla je ferais le héros au moment venu. Poignée de combattant qu'ils peuvent d'un seul coup de mettre toi même KO. Tu ne prend pas la menace du Léviathan au sérieux. Annonciateur d'une catastrophe. Tout ce qu'il se passe ici c'est que poussière, détruit la statue et occupe toi de vrai menace, moue du gland


Sous les yeux de Seth, Horus. Horus qui pour Seth a changé, pas en mal puisque ça serai terrible pour eux, mais en plus .... idiot ! Seth reconnait que cette endroit est peut-être une future catastrophe puisque mélange parfait entre Chaos c'est pas bon signe, mais entre nous pour lui, il se détourne de pleins de chose. A commencé par l'unique demi-dieu Egyptiens vivant et qui fait pas office de pharaon ou sa propre personnalité a travers ses rois. La deuxième, l'écoute de son propre père qui oublions pas, même si c'est l'ennemi de Seth, il reconnait qu'il sait jamais tromper. Et de trois, Seth prend ses remarques pour des menaces et des accusations très dangereuse. Seth a évoluer, c'est plus le crétin bien qu'il comprend toujours pas pourquoi son bâteau a couler en utilisant de la pierre. Il sait reconnaitre les priorités et çan ce monstre qu'ils veulent crée, ça regarde les plus anciens qu'eux.

En gros tu veux encore joué les héros car il y a mon portrait avec l'autre serpent et tout ça finira encore sous un procès ? évolue l'oiseau ! Si cette chose évolu et devient une réalité, envoyer lui Samuel, il es là pour ça après tout ! pourquoi tu te force a croire que j'y suis pour quelques chose et pire, pourquoi tu t'occupes pas d'autre chose que tout ce qu'il me touche a moi !? tu cherches le chaos peut-importe ou il se trouve et un jour tu le verra a l’œuvre si tu t'arrête pas ! Tu veux faire des missions, alors occupe toi de ses poignées de combattant et laisse faire les guignoles réveiller ce monstre.

Il comprend pas. Toute les solutions sont pourtant présent aujourd'hui, Seth compte pas sur les fameux combattant pour battre les créatures, mais par contre pourquoi Horus ne prend pas sont rôles plus au sérieux et qu'il " descende " pas voir les différentes races. En tout cas, comme le dit Horus, les rangs sont là pour nous rappeler qui nous sommes...

Tu me prends pour un pigeon Horus ? Déjà je suis né comme toi et je suis l'un des plus anciens, je suis pas né seulement dans la famille des Néfer mais j'ai étais l'ancien ! un homme simplement en quête d'une vie, d'un territoire. Le monde n'était pas comme ça ! il était dégueulasser par les anciens dieux avant nous ! il y avait des créatures pire que maintenant et j'en suis mort... puis revenu pour être le salaud de l’Égypte ! Et tu sais ce qui me fait le plus rire ? je suis le seul Egyptien, humain comme dieu a avoir un nom oublié et pourtant je suis toujours présent a vous terrasser quand je le désir


Le nom Seth c'est " un prénm " bien sur il a d'autre Setch, Souty... mais le prénom de Seth, étant une langue morte il est impossible de le dire correctement et pourtant, une personnalité sans nom, disparait. Pas lui.

Qu'est ce que j'ai a répondre ? Pas un seul dieu a rectifier les erreurs que les humains on fait sur moi. On m'a attribuer, malade, colère et toute les mauvaises face alors que j'ai sauvé plus d'une fois vos minable vies. Il fallait un méchant, il fallait un idiot et le pire, il fallait un ennemi de la lumière. Tu es simplement la lumière Horus, aujourd'hui tu n'a plus rien comme moi j'ai plus rien... si on regarde, les maladies tu crois vraiment que j'y suis pour quelques chose ? je serai devenu le dieu principal a force. Alors, occupe toi de moi et Apophis tout seul, tu ira te plaindre a ton père et a la cours, et moi je vais toujours m'en lécher les babines car dans tout cas, je reste encore dans t'es jambes

Sans toute le plus difficile a battre, combien de voir ont a voulu le faire disparaitre ? et a chaque fois, il revenait comme si c'était une évidence, Seth se tourne et marche, il s'arrête et ce tourne.

Surtout répond pas. Tu sais que j'ai raison. Un rang ne fait pas tout pose toi les bonnes questions... pourquoi je suis toujours là et pourquoi toi, tu étais absent plus longtemps que moi. Vieu dieu, la honte de l’Égypte. J'ai mes défauts, mais j'assume tandis que toi, tu te focalise sur moi. Débrouille toi, tu es plus fort et plus intelligent que tout le monde






Le faible a été pris pour le fort. Mais c'est bien le faible qui battra le fort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 204

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Sam 23 Déc - 16:58

Horus secoua, la tête, Seth ne semblait pas comprendre et lui-même comprenait mal le dieu. Horus ne jouait pas les héros, il remplissait simplement un rôle. Les statues de pierre le contrariaient certes mais ne le motivait pas dans sa tache. Sans cela, Horus se serait déjà jeté sur les séides depuis longtemps. Le dieu avait attendu pour voir s’il devait continuer à prendre la vie comme il l’avait fait  quelques heures plus tôt. Ou s’il n’y existait pas un autre moyen de régler le problème. Il hésitait encore entre mort et épouvante lorsque Seth était apparut. Et le dieu avait dés lors eut le droit à une bonne part de son attention. C’était avant tout un dieu égyptien avant d’être son ennemi. Horus avait dut faire le tri entre ce qu’il ressentait au creux de ventre et les mots du dieu. Seth lui reprochait bien des choses. Horus n’avait pourtant pas intentionnellement cherché à diminuer l’importance d’un Léviathan ou d’un Abaddon. Pour lui il y avait un temps pour tout. Seth évoqua ensuite la statue. Mais Horus ne contait absolument pas s’en prendre aux dieux de pierre. Horus ne détruisait pas les statues des autres dieux. La destruction des représentations d’autres divinités quelle que soit la nature de l’œuvre n’a jamais été le souhait du fils d’Osiris. Il existe bien d’autre manière de s’en prendre à l’objet d’un culte. La statue et les textes gravé dans la pierre seront l’objet d’un soin particulier et non détruit. Leur pouvoir pouvait être entravé par d’autre moyens que la destruction. Seth se trompait lourdement sur les intentions du dieu. Toujours celons lui Horus sous prétexte qu’il avait croisé les dieux de pierre allait s'en servir contre lui. Horus s’en serait en effet servit si Seth avait été impliqué dans l’affaire. Seth avait nié son implication, Horus avait entendu, il n’était ni complètement sourd ni aveugle. Néanmoins l’endroit le poussait à la prudence, il n’était pas sur son terrain mais sur celui du Chaos. Il avait donc toutes les raisons de se méfiés des impulsions de Seth. Mais si ce dernier ne tentait rien contre lui alors Horus n’aurait rien à lui reprocher. Le dieu entendit le mot procès et il laissa un moment tombé ses épaules de dépit. Horus n’était pas partant pour un autre procès, loin de là. Tout comme il n’était pas enchanté de laissé quelque chose grandir, s’il pouvait tout arrêter maintenant. Cela avait été déjà fait dans le passé. Et ensuite d’autres en avaient payé le prix. Non, Horus ne contait pas ce défilé sous peine qu’il pourrait peut-être ralentir le processus. Et après quoi, il allait demander à un autre de faire ce qu’il avait laissé de côté. Non c’était hors de question, il était certes coupé de Maât et des autres dieux dans cet endroit mais il ne reculerait pas. Seth était persuadé que Horus voulait tout lui mettre sur le dos. Ce qui était faux  sans les autres dieux, Horus était diminué. Il n’y avait que Seth ici.  Le dieu se bornait à croire que Horus était plus contre lui qu’il ne l’était en ce moment même. Le dieu n’était pas à ce point limité pour croire que Chaos égale seulement Apophis et Seth. Horus avait un seul mot en tête et ce n’était pas Seth. Le dieu avait plus besoin de force supplémentaire qu’un  dieu qui lui dise ce qu’il devait faire. Horus se souvenait peut-être mal d’avant mais il se rappelait encore de la période qui avait précédé sa naissance en tant que fils d’Osiris. Le roi qu’il était, avait reçut toute sa puissance grâce au destin du père, au trône d’Égypte et à sa réconciliation avec Seth. Après son règne il ne la retrouvait que quelques jours par ans lors des fêtes célébrant les événements du mythe Osirien. Durant les périodes tardives, Horus ces jours là, ne la recouvrait que partiellement, il n’y avait plus de réconciliation. Seth lui disait j’ai été l’ancien. Mais pour Horus ce n’était pas aussi simple. Le dieu avait des souvenirs de Horus le Grand mais il ne pouvait être certain de rien. Lorsque Seth fut évincé c’est Horus l’Ancien qui revint sur le devant de la scène. Cet Horus était revenu à plusieurs reprise durant l’Égypte ancienne, le fils d’Osiris ne pouvait ce demandé qu’une chose. Comment est ce possible ?  A cette question le dieu de Kom Ombo était toujours resté évasif.  Horus croisa les bras et jetta un regard las à Seth. Des reproches, toujours des reproches, leur passé pèsent décidément bien lourd dans la balance. Seth semble persuadé que Horus n’a pas changé. Qu’il est toujours le même, celui qui cherche à l’accabler et à se plaindre de ses malheurs auprès de ses aînés. Pourquoi s’entêtait-il sur ce terrain là ?  S’il n’avait été que la moitié de ce que Seth prétendait alors il se serait déjà jeté sur lui. Jeune fou ou inconscient qu’il croit qu’il peut affronter le dieu par la violence. Non, il n’est pas celui là. Malgré tout il ne peut pas tout réfuté, tout n’est pas faux. Horus sait qu’il n’a rien fait pour changer l’image de Seth. Tout comme il n’a rien fait pour empêcher d’autre événement lié au dieu. Le passé viens se rappeler à lui en la personne de Seth. Horus laisse passé une poignée de seconde. Doit-il ignorer Seth qui s’éloigne déjà et ce charger de sa mission ou bien tenter de trouvé un compromis avec lui.

Merci.

Un simple mot. Horus aurait put chercher à contredire Seth sur bien des points mais le dieu à conscience que ce n’est pas la solution. Le dieu sans arrière pensée tente une autre approche. Ils ont perdu bien des choses mais pas tout.

Je te suis reconnaissant pour ce que tu as fait pour nous et le Soleil qui illumine nos journées. Mais même un dieu qui a tant sauvé les autres et ce monde ne peut pas me demander cela. Pourquoi Samuel devrait-il s’occuper de ce problème alors que nous sommes deux dieux présent sur les lieux ? Si tu consentais à m’aider ici je pourrais ensuite voir à quoi je peux être utile ailleurs. Tu as porté à mon attention un problème, je vais essayer de voir ce que je peux faire. Je ne demande qu’à changer choses, mais seul je n’arriverai à rien. Peux-tu m’aider cette fois ou non ?

Seth pensait que Horus faisait une fixation sur lui. Mais s’il tenait autant que cela à lui nuire, lui demanderait-il de l’aidé ? Le dieu faucon n’est pas parfait, son parcourt est là pour le prouver mais il ne demande qu’à passé à autre chose.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 2873

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Jeu 28 Déc - 22:19

Il faut consulter le dico de l'egypte antique pour comprendre que Seth comprend tout de travers ou simplement il comprend mais joue les triples idiots. Certains naissent avec un cerveau, d'autre avec des casses en moins. De plus, le dieu de la confusion aime faire l'idiot, c'est pas nouveau sous le soleil Californien... ou plutôt l'endroit ou ils se trouvent tout les deux. Par contre Horus semble pas comprendre une chose, beaucoup d'entre eux, les dieux, ont changés de vie ou plutôt on subit une sorte d'évolution qui l'ai ont fait ce détacher de leur rôle. Sans quoi, heureusement piur beaucoup, Seth serai le pire criminuel du monde a l'heur ou ont ce parle. Ceci dit, pour le dieu rouge, il a simplement l'impression d'être encore pris pour un pigeon et ca lui déplait pas mal. Qu'est ce que ça peut lui faire toute cette histoire ? en faite il s'en fou lui ! ça gêne encore les mêmes dieux, le jour ou ça gênerais Seth c'est qu'il y a vraiment quelques chose de grave a ses yeux... et comme personne est plus dangereux, vicieux ou ténébreux que lui, il s'en fiche. Le diable ai apparu sur terre il y a un temps, ça ne l'a pas gêner, Abaddon aussi, bien que ça pourrait nuire a ce monde, il s'en fiche un peu... non sérieusement, pourquoi Horus a réellement besoin de lui ? oh... a moins que c'est simplement pour l'arnaquer un peu plus. Il a tellement vue des vertes et des pas mures que maintenant tout ce que le fils d'Osiris peu dire, ça passe d'une oreille a l'autre. Le manque de paroles a cette personne le fait également sourire, c'est pire que ce qu'il a véçu.

Tu essaie de me caresser dans le sens du poils ? Par la barbe d'un pharaon, le dieu Horus devient grandiose.....craignos pardon de la confusion !

Il recule encore quelques pas et le regarde attentivement. Pourquoi ça ou ça et pourquoi... Saoule le petit faucon ! il savait qu'il était barbant mais là, sa mémoire revient.

Car Samuel te poterais t'es fesses a plume et y compris les miennes en moins de quelques minutes. Alors ce lieux, ce dieu en préparation t'as cas tout détruire, détruire les disciples et tout les petites choses qui arrivera et tu auras ce que tu voulais. Je grand dieu Horus a montré plus d'une fois qu'il avait besoin de personne ! alors désolé, j'ai pas besoin de caresse de la part d'un oiseau moqueur

Seth se rendit compte qu'il savait rien sur Sam, Osiris pourquoi n'a t'il rien dit a son fils ? Peut être par un manque de temps.

Débrouille toi pour une fois, arrête t'appeler ta famille pour accomplir les tâches

Horus est un grand dieu, mais quand il faut prendre ou faire quelques chose,il consulte toujours un proche. Exemple dans la légende Osirienne contre Seth il était dans les jupons de ça mère Isis et elle lui soufflé plusieurs idées..

Reste vivant neveux, rendez vous au jugement, je pense que j'irai faire un tour avec ton bec qui vas pas arrêter de rapporter ce qu'il se passe ici....









Le faible a été pris pour le fort. Mais c'est bien le faible qui battra le fort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 204

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Mar 2 Jan - 19:45


Horus reporta son attention sur les séides qui s'agitaient un peu plus loin. Quelque chose lui avait échappé. Il était là à parler tout en observant. Tandis qu'un élément important s'échappait inexorablement des hommes qui s'entre-déchirait. Peu importe quel genre d'hommes ils étaient ou même cette présence divine, cet ennemi ancien ou éternel. Il y avait plus important, la vie. Cette vie qui se consumait dans le sang et la violence alors qu'il conversait avec le passé. Maât lui avait suggéré l'élimination, Seth avait évoqué la destruction. Mais il existait souvent à défaut de toujours, une solution. Pourquoi ne l'avait-il pas envisagé auparavant ? Pourquoi s'attarder à parler alors qu'il y avait toujours eu devant les yeux plus important ? Sa méfiance n'était rien, sa rivalité une futilité, rien de ce qu'on lui avait dit jusqu'ici n'était plus important que ce dons précieux. Et lui Horus ne faisait rien pour empêcher ce gâchis. Comme petite était les railleries du moqueur à côté de cette prise de conscience. D'un ton neutre Horus lança à Seth.

Gardez vos sarcasmes mon oncle, je ne suis pas celui qui répandra des mensonges à votre égard.

Horus pouvait se tromper, omettre des détails qu'il ne jugeait pas bon d'évoquer, mais il n'était pas un menteur. Le dieu se focalisa sur sa mission. La violence grandissait et l'Isfet s'élevait désormais comme une masse informe entre terre et roche. S'il détruisait tout il ne ferait que nourrir le Chaos peut importe qu'il soit de nature divine ou non. Et ce n'est absolument pas ce qu'il désirait. Horus chassa de ses pensées cette histoire de jugement et la colère qui pointait le bout de son nez tentant de lui faire prendre la mauvaise direction. Le dieu fit appel à sa magie pour changer en boucs et en béliers, les séides positionné sur les hauteurs. Mais au lieu de se métamorphoser complètement seul leur bras ou leurs jambes furent changé. La magie du dieu n'était visiblement ici pas au meilleur de sa forme. Horus ne perdit toutefois pas le temps de s'en étonner. Le dieu récidiva avec ce qui restait des fanatiques qui combattaient plus bas. Le sprinter divin usa de son impressionnante pointe de vitesse pour descendre parmi eux. Profitant de leur surprise, il esquiva leurs mouvements désordonnés et leur asséna à chacun un coup sur la nuque. Il fit ensuite apparaître de solides cordes et lia les membres des hommes inconscients. Le dieu fit connaître le même sort aux séides posté sur les hauteurs. Chèvre et attache, Seth ne lui en déplaise lui avait malgré lui souffler quelques idées. Horus n'avait que pour seul regret celui de n'avoir pas agit plus tôt. Le dieu sentit quelque chose qui affluait dans direction. Un instant plus tard il fut projeté dans les airs avant d'atterrir douloureusement sur le sol. Le dieu grogna un nom mais, il se rendit vite compte qu'il se trompait. Horus s'éloigna des hommes inconscients en prévision du combat qui s'annonçait. Mais il fut vite rattrapé par son ennemi incorporel. Le dieu usa de magie pour tenter de repousser la chose. Cela sembla fonctionné du moins pendant un temps. L'entité s'agita et grandit sous l'effet d'une colère sourde. Horus scruta l'obscurité. Ce qu'il y voyait en face de lui n'avait rien de divin. Cela ressemblait une tentative maladroite de personnaliser l'Isfet. La chose n'était cependant encore qu'un brouillon que déjà elle était dangereuse. Si c'était bien la nature de l'ennemi, Horus pensait pouvoir y arriver à bout grâce à sa lumière. Le dieu généra une série de rayons lumineux. Mais ils leur manquaient la lumière du Soleil pour être réellement efficace. Ni le lieu ni le moment ne réunissait cette condition. Horus essaya alors de convoquer les baou de Râ afin que sa lumière gagne en intensité mais l'endroit ne lui permettait pas de communiquer avec le dieu solaire. Face aux ténèbres qui emplissaient les lieux Horus étaient comme un petit astre dont les rayons manquaient cruellement tant de lumière que de chaleur. Le dieu avait la nature pour combattre la chose mais, pas la puissance nécessaire pour accomplir sa tâche. Horus essaya vainement d'éveiller son œil droit à ce qu'il pouvait être mais, celui si ne réagit pas. Les anciens ne lui avaient pas facilité la tâche en modifiant les mythes mais, même eux n'avait pas totalement put affecter l'incarnation qui refusait obstinément de s'éveiller à nouveau. Horus songea à Seth qui se trouvait peut-être encore dans les parages. Le dieu lui avait fait clairement comprendre sa position. Horus songea alors qu'il ne connaissait pas plus obstiné que Seth. Mais à vrais dire pourquoi l'aiderait-il ? La chose n'était dangereuse qu'entre ses parois rocheuses, du moins pour le moment. Mais Horus pensait à après, peut importe qu'il existe pire. La question n'était pas là. La véritable question c'est combien de dommage causerait-elle avant d'être stoppé. Le dieu songea à se replier mais, son combat avec l'entité ne lui en donnait pas encore l’opportunité. Son seul lien avec le Soleil ici, mit à part son œil, s'était peut-être Seth. Mais Horus n'avait pas les bons arguments pour le faire coopérer. Pourtant, cette vulgarisation de l'Isfet marchait en quelque sorte déjà sur les plates-bandes de Seth. Pas encore assez peut-être pour faire réagir ce dernier. Horus chassa le nom de la divinité qui n'était là ni allié ni agresseur. Son esprit décidément moins vif qu'auparavant avait presque oublié qu'il excitait une autre solution. Horus murmura mentalement le nom d'un faucon divin mais, pas celui de Râ. Isis lui en avait confié le secret mais, jamais le dieu ne s'en était servi. Et jamais il ne s'en servirait. Le dieu compléta le nom à demi récité par l'arme confiée au faucon divin d'Edfou pour qu'il l'utilise contre les ennemis de l'Astre divin. À Horus l'Ancien, le grand dieu céleste dans son horizon lointain, revenait le rôle d'incarner le dieu faucon dans son vol d’éternité. À Horus le fils, dieu d’harmonie siégeant au côté de ses aînés dans l’Amdouat revenait celui d'être le dieu faucon par delà le monde visible et le domaine d'Osiris. Le problème des deux n’étaient plus de mise, tant qu’ils restaient à leur place. Chacun dans son rôle et dans son espace temps respectifs était Horus. La lance en main le dieu faucon imprégné de son pouvoir fondit sur son adversaire éthéré. L'entité n'était pas matérielle pourtant l'arme divine sembla la pourfendre et la déchirée comme si elle n'était qu'un rideau fait de tissu. Horus observa son ennemi ce divisé brisé pour ne devenir que fragments. Ce qu'il restait de l'entité retourna se tapir dans l'obscurité, rappelant à Horus que ce qui paraissait victoire n'était pas toujours la fin. L'endroit dans les jours à venir allaient devoir être purifié pour être certain d'en finir définitivement avec cette chose. Horus laissa disparaître l’arme divine. Ce qu'il avait à régler ensuite ne nécessitait pas qu'il l'utilise une nouvelle fois. Le dieu rejoignit Seth et lui lança.

Avant que je ne reparte avec mes prisonniers, il y a quelques points que j'aimerais éclaircir. Je ne suis pas venu ici pour vous ou Apophis. Je ne suis pas non plus venu jouer les héros, ni monter les autres dieux contre vous et encore moins vous arnaquez. Je ne me tiens pas  devant vous pour vous flatter en vain, lorsque je remercie un autre dieu c'est qu'il l'a un jour mériter.

À qui donc Seth croyait-il avoir à faire ? À un lèche-botte prêt à tout pour le rouler. Celui qui lui causerait à jamais des problèmes. Et qui en plus était un oiseau moqueur. Pourtant dans ses lieux celui qui se moquait, ce n'était pas le dieu faucon. La tentative d'Horus de demandé de l'aide était certes maladroite mais en aucun cas mal intentionné. Son merci n’était pas si étrange que cela. Horus remerciait simplement Seth dans son rôle, ou pour ses actes qui ont put avoir un impacte positif. Et non pas la personnalité du dieu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 2873

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Mer 10 Jan - 21:31

Peut-être qu'il as raison, Seth se méfie de tout les dieux depuis un morceau de temps. Mais comment faire confiance a un neveu qui a plusieurs reprises lui a fallut reprendre des nouveaux chemins, tel que sa victoire idiote sur son oncle. Y a pas pire comme victoire dans toute l'histoire, ils se sont vraiment pas battu pour gagné mais aider pour gagné. Au yeux de Seth en tout cas, c'est ainsi que ça se passe a chaque fois ; On promets, on fait des coups tordu. Alors qu'il regarde la scène, il se demande quel connerie son neveu va inventer sur ce coup ?! Que Seth est le chef de toute cette chose autour d'eux ? après tout, il faut bien un coupable et c'est certainement pas Apophis qui sera accusé a tord et a travers

Et comment croire un ennemi dans ce cas là ?


Ils sont peut-être de la même famille et dieu seul sait réellement pourquoi, mais Horus reste a jamais son ennemi. La confiance, il ne l'a donne plus ainsi et encore moins au dieu faucon. Lui, qui pour la part du dieu rouge reste dans son univers de l'ancien dieu " lumière " prince ou roi de tous, pour un peuple qui semble s'en foutre comme de la dernière pluie. Le dieu a peut être pas toute sa tête puisqu'il es " tordu " sur tout les points, il affirme toute fois a comprendre quel sont les choses qui doivent passé en premier et c'est pas cela qui son sa priorité. Un regard vers la pseudo statue et trouve que ça serai vraiment la merde s'il retrouve un dieu avec sa façon de pensé, ses coups tordu ou même cette puissance... car on peut dire ce qu'on veut sur n'importe quel divinité ils sont fort dans chacun de leur domaine et deux chaos, ça promet de mauvaise chose. A ce moment là, Seth reconnait peut être qu'il a réellement besoin d'aide, c'est son coté " protecteur " qui pourrait prendre le dessus sur le chaos. Alors qu'il pense quelques secondes a tout ça, il ne voit pas la première arrivée puis la deuxième.. il se tourne vers les nouveaux arrivant... Il remarqua par contre le changement physique de Horus. Il serai peut-être plus pratique de ce mettre autrement. Leur vrai nature est animal, Horus le faucon et bien d'autre animaux important a leur peuple... Seth a un hybride qu'on lui attribua aussi une chèvre, un âne et bien d'autre mais celui qu'il préfère reste hippopotame qui serai en rien une grande utilité ici a moins d'avoir une énorme fuite d'eau. Il resta alors " lui " c'est a dire le corps d'humain a tête d'hybride. Ses sens sont beaucoup plus favorable comme sa voix ou simplement sa force. Seth a deux ou plusieurs façon de mettre sa voix en avant et faire crier le tonnerre. La colère est la plus dangereux, puis le chant quand on a l'impression que le tonnerre parle dans les cieux. Mais aussi il peu simplement sifflé et ça provoque quelques chose. Il recule pour mieux observer... coup étrange, il refuse de l'aider au dernier moment et observe sa façon de se battre. Ils sont chacun sa façon de faire et Seth est différent de tous. Lui c'est la violence est le " non réfléchis " mais redoutable pour les premières attaques, Horus est plus technique mais bon guerrier pour autant. Un petit sourire narquois lorsqu'il revient, il le fixe.

Ce petit jeu c'est moi qui l'ai inventer pour amadoué ton père. Tu es peut-etre pas venu ici contre moi mais tu m'a affirmé dès l'instant ou je suis arrivé qu'il y avait sable ou pierre. Que j'entende plus jamais parler de cette histoire des deux dieux et qu'on m'accuse pas d'avoir fait ce genre de chose. Regarde les prisonniers. Tue-les.






Le faible a été pris pour le fort. Mais c'est bien le faible qui battra le fort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 204

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)Jeu 18 Jan - 16:49

Très bien alors n’en parlons plus. Mais en ce qui concerne ces hommes, maintenant qu’ils sont neutralisés,  je ne serais pas seul juge de leur destin.

Sur ses mots, Horus fit un signe des mains, expédiant les séides encore inconscients à la surface. Ils possédaient certainement des informations et les éliminé maintenant pourraient s’avère être une erreur, hors le dieu n’aimait pas le travail bâclé. Dans le campement c’était la stupeur. Quelle surprise de voir apparaître les leurs ainsi changé et entravé par de solides attaches ! Horus fit un maigre sourire, maintenant que la chose qui habitait les lieux étaient presque réduits à néant. Il pouvait espère rejoindre l’air libre sans avoir à passé par l’inconfortable passage qu’il avait dû emprunter pour se glisser jusqu’ici.

Je vais devoir vous laisser, si vous estimez avoir quelque chose à m’apprendre sur les menaces qui rodent incessamment dans cette dimension alors je vous invite à me rejoindre dehors. Si vous voulez bien m’excuser.

Sur ce, Horus s’éclipsa à la suite des séides. Arrivé dans le campement, il surgit alors que plusieurs d’entre eux,  tenaient de défaire les cordes du dieu. Une fois n’est pas coutume Horus ne laissa pas filé l’élément de surprise et intervint sans plus tarder. Le dieu n’était pas encore au-dessus du sol, dans ces espaces si cléments avec lui mais il sentait déjà une nette différence. Ses mouvements étaient ici plus fluides, plus précis que dans la tanière du chaos. Le dieu n’utilisa pas sa magie  tout de suite tant il aimait bouger, à coter les séides lui semblaient si lent et maladroit. Le dieu ne chercha pourtant pas à s’amuser plus que de raison. Chaque coup porté n’avait qu’un but, les vaincre, chacun uns de ses mouvements était là pour servir cet unique but. Une fois le dernier adversaire tombé à l’intérieur du campement. Il songea aux vigiles placés à l’extérieur. Le dieu s’éleva dans son domaine et observa la terre d’en haut. Les vigiles avaient disparut, peut-être avait-il fuit ou bien connu un tout autre destin, dans le désert tout était possible. Horus rejoint le sol, là il fit de nouveau un mouvement de la main, expédiant les séides dans une autre réalité. Le dieu attendit quelques instant Seth, puis ce mit à fouiller le campement un peu comme un enfant partit  en quête d'un trésor.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)

Revenir en haut Aller en bas
 
Les séides du chaos, première partie : Contrepartie (Seth)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed Slayers  :: 
Au delà des frontières
 :: les voyages dans le monde
-