♦ Bienvenue dans le monde magique ! Nous nous situions en octobre 2014. Il faut impérativement le prendre en compte.
♦ Le forum existe depuis bientôt 5 ans, sans maintenance !
♦ Présence du staff active à n'importe quel moment de l'année.
♦ Nous manquons de personnage masculins ainsi que des êtres maléfique.
♦ Vampires, Sorciers, Démons.

Partagez | 
 

 Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


sortilèges : 235

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais.Jeu 26 Jan - 22:42

Je suis coucher depuis presque un mois, j'attrape la grippe, la varicelle et la dernière en date j'ai des allergies et le pire c'est que la peine je mange, je m'étouffe avec ce que j'ai dans la bouche. Les allergies sont de toute sorte y compris l'eau et la nourriture. Je peux par je ne sais quel miracle manger des yaourts au soja. Dégueulasse les trucs là, mais bon, hier soir alors que je venais de prendre ma douche, je me suis rendu compte que mes cheveux tombait par poignée. Je l'ai pas dit aux parents et encore moins a Adriel. J'ai une sale mine dans le miroir, j'ai maigri, mes cheveux sont.... indescriptibles et je suis rouge autour des yeux. J'oublie pas mon teint gris et le manque de vitamine, même si on me force a en prendre, je sais que j'ai attraper une énorme merde et j'ignore ce qu'il se passe en moi. Je dort presque plus, quand je ferme les yeux c'est des visions d'horreur, des massacres ou des cris en pleins milieux de la nuit. Je une légère toux qui me prend toujours a la même heur ou presque... Je passe la brosse sur mes cheveux en esperent de pas voir mes cheveux mais l'espoir retombe quand une grosse mèche est sur celle-ci. Je ne sais pas ce qu'il m'arrive, est-ce la, la destiné des descendants ? mourir d'une façon aussi tragique... je ne peux empêcher de laissé mes larmes sortir tout en m’appuyant sur le bord du lavabo. Je ferme les yeux pendant ce temps là. impossible que ça reste plus longtemps, un crise me l'ai fais ouvrir, je colle mes mains sur les oreilles pour plus entendre ce cris affreux, mais rien n'y fait, elle persiste.

Arrête... arrête s'il te plait... arrête

Rire, cris et me voilà avec une nouvelle grise de vomissement, qui me prive du put de nourriture qui me reste. En ouvrant les yeux, j'allume l'eau du lavabo et passe mes mains glacer sous l'eau chaude qui semble brûlante, je ne ressens rien lève la tête vers le miroir et constat dans surprise que je saigne du nez. Je prend un mouchoir et je passe sous mon nez. Les visions d'horreur c'est comme un film du même genre. Quant on a une catastrophe en voila une deuxième, le mouchoir est vite remplit, j'ai beau en prendre un autre et un autre, en quelques seconde c'est non stop. Je reste au dessus pour pas en mettre partout.

Je veux plus me battre... s'il vous plait

Je suis prête a tout pour arrêter de souffrir, mes larmes sont deja présente, mon nez j'en parle pas, j'ai terriblement mal a la tête, je sais que j'ai encore quelques chose, si je fais un exam de plus on va me dire que j'ai un caillou de sang ou autre chose de plus grave.Mon corps ce met a trembler, mes genoux me lâche d'une terrible douleur et en plus dans ma chute je me fracasse le menton et ouvre ma lèvre. je referme les yeux, essaie de me calmé, il y a personne a la maison, tout le monde travail ou autre. Hurler ne servira a rien. Je met ma marche sur ma lèvre cela touche mon nez et respire doucement avec la bouche. Je commence a avoir cette toux qui recommence, cette fois plus grave et plus intense puisqu'un ... truc... j'ignore ce que sais, blanc en sort, comme si j'avais la peste ou une maladie du même genre. Je m'aide pour me relever, tombe en arrière et me frappe la tête contre le sol, par chance je saigne pas, mais mal chance, je m'étouffe avec ce qu'il y a dans ma bouche. Je premier réflexe c'est de me mettre sur le coté.

Pitié, laissez moi partir...

Je reste comme ça avec cette dernière phrase, j’espère qu'on m'entends, j’espère que je partirai vite... tout en m'étouffant encore jusqu'à que je ferme les yeux, je me sens partir, sans voix et sans crie, je sens la paix venir a moi et la sérénité. Ma respiration ce calme doucement, devient moins fréquent jusqu’à ne plus existé.

Adriel, je suis désolée

Mon dernier souffle possible avant la rédemption vue ses quelques mots. Qu'il puisse un jour me pardonné de pas mettre battu...





       
       

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


sortilèges : 450

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais.Ven 27 Jan - 0:38

Depuis mon retour dans mon monde, j'ai ramener avec moi, ma sœur adoptive, une demi-elfe pas plus haute que trois pommes quand je l'ai trouver dans la forêt en pleine hiver... chez nous, les températures sont extrêmes avec au moins un mètre de neige. Je n'ai jamais su d’où Serena venait ni ce qu'elle faisait ici, si elle avait des parents ou des frères/ sœurs. Serena, c'est le prénom qui lui correspondait le plus quand celle-ci était encore une enfant ... on peut dire que je l'ai quasiment élevé et je suis assez fier de qu'es devenu ma sœur, un médecin dans l'armée, malgré son handicap, elle est restée active et met du cœur à soigner les blessés de guerre, sa sera une bonne chirurgienne, j'en suis quasiment certain ... et c'est pour ça aussi que je l'ai ramener dans ce monde. Une des raisons mais pas que... je sais que la bas, c'est la mort qui nous attend au tournant et on a tellement perdu tout les deux à cette bataille pour délivrer le Dieu Rouge et avoir la liberté que mon peuple désirait tant. Il y a encore beaucoup de travail mais je suis confiant pour l'avenir maintenant.

Aujourd'hui, c'est une belle journée d'hiver... pour moi, la température est agréable... moins trois degré, c'est pas la fin du monde mais en revanche, je vois que tout le monde porte des bonnets, écharpes et toute la panoplie pour partir au ski d'hiver. C'est si terrible que ça ? Y a des fois, où je ne comprend vraiment pas ce monde, la magie est vraiment présente ici, des dieux, des demi-dieux et etc ... ils parlent comme si on disait " passe moi du pain ", sa fait bizarre et cette façon de vivre se résume en trois choses : manger, dormir et travailler. J'arrive pas à faire comme eux ou alors la race humaine est trop évoluer dans le mien. Enfin bref , y a des choses qui me sont encore difficile comme dormir, manger tout les jours ...et oh j'avais oublier, boire aussi. Toute ses nourritures à foison, cette eau si précieuse qu'ils gaspillent pour tout et n'importe quoi. Cette tranquillité et douceur de vivre ... c'est comme un rêve, un peu comme le jour et la nuit avec le mien. Des fois, j'ai peur que tout ça ne soit illusion et qu'en vrai, je suis mort mais revenons plutôt à mes moutons, je regarde les gens dans la rue, pendant que moi, je suis en simple tee-shirt et une veste de survêtement, jean et basket. Mains dans les poches, je parle avec ma sœur de tout et de rien, de notre avenir ici ... et d'un certain Sora. Je grimace un peu mais il faut bien que je m'habitue a certaine chose. Nous passons devant la supérette du coin et je prend de quoi faire un repas pour nos hébergeur et notre nouvelle famille... et a ce moment la, je me rend compte qu'on a un peu changer tout les deux, que j'aime une super fille et que je suis heureux depuis... depuis ... bah depuis que je suis ici en faite. Les achats terminés, on va chercher les petites à l'école et je rentre à la maison, Serena doit partir pour partir travailler a l’hôpital ( simple stagiaire mais elle m'a dit que son chef de service l'avait trouver évoluer par rapport aux autre, en somme, il l'a prend pour une surdouée... et qu'il lui ferais passer un concours) . Je ferme la porte et met les petites devant un dessin animé et leur prépare le gouter.

Kae ?

Pas de réponse. Je fronce les sourcils et me concentre sur les bruits de la maison... je sais qu'elle est ici. Peut être dans la chambre. Je monte les escaliers quatre à quatre.

Sa te dirais qu'on fasse des sushis pour ce soir ? J'ai acheter ce qu'il faut et tes parents pourraient souffler un peu ! ils sont pas censé savoir que la cuisine sera un champs de mine !

Je m'arrête en plein milieu du couloir et fais un demi tour vers la salle de bain... j'ai cru entendre mon prénom ou j'ai rêver ?

Kae ... tu es la ?

Ma main tremble légèrement, je sais que sa santé se dégrade de jour en jour, je l'entend tousser parfois et ... son corps est tellement froid quand je dors avec elle. Depuis qu'elle est tomber dans la douche, elle a eu une grippe et d"autres maladie qui me sont inconnue. Je frappe doucement à la porte mais il n'y a pas de réponse... j'ouvre la porte et son corps est étendu au sol. Y a eu une boucherie ? C'est le carnage ... du sang ...ma vue se brouille et je me précipite vers elle.

Répond moi ... pitié ....

Mes doigts tâte son pouls .... je ne sens plus aucune vie en elle. M'asseyant a ses côtés, j'attends que son âme se détache de son corps pour la conduire jusqu'à la lumière, comme chez nous, il n'y a pas les dieux, on fait office de guide.

M'abandonne pas....

Des larmes coulent sur mes joues et je la prend dans mes bras et lui essuie le sang qui se coagule autour de son nez, je la berce comme une enfant. Dans un silence de mort, je m'adresse aux dieux.

S'il vous plait, faite quelque chose ... je peux supporter beaucoup de chose mais ça ... je donnerais mon âme si il le fallait pour la sauver, je donnerais n'importe quoi pour que Kaendra soit en vie... sauvez la, je vous en supplie !

Est ce qu'Osiris m'entend ? est il au courant ? est que ... sa veut dire que je dois continuer a vivre sans elle... à mes côtés, ne plus entendre son rire, ne plus dormir à ses côtés, ne plus ... ne plus rien faire avec celle que j'aime tant .... j'essuie mes larmes et respire un bon coup. Kaendra n'aurait pas voulu que je m’apitoie sur mon sort, je prend mon téléphone et compose le numéro de Sunniva ... comment lui annoncer la mort de leur fille... et Kisuke... il va s’effondrer... j'entends la tonalité et la regarde en même temps.

Ses yeux s'ouvrent d'un coup et moi je fais un bond de sursaut et je lâche mon portable par surprise. Elle est revenue à la vie...

Bienvenue à la maison !

J'ai un sourire à travers mes larmes et la sert dans mes bras...

A SUIVRE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed Slayers  :: 
les habitations
 :: les habitations san franciscaines :: les maisons :: kisuké ayamé
-