♦ Bienvenue dans le monde magique ! Nous nous situions en octobre 2014. Il faut impérativement le prendre en compte.
♦ Le forum existe depuis bientôt 5 ans, sans maintenance !
♦ Présence du staff active à n'importe quel moment de l'année.
♦ Nous manquons de personnage masculins ainsi que des êtres maléfique.
♦ Vampires, Sorciers, Démons.

Partagez | 
 

 Une simple question de choix [Sora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Invité


MessageSujet: Une simple question de choix [Sora] Jeu 1 Oct - 10:01

Lorsque Horus était le digne fils de son père. Avant qu’il ne quitte le royaume intemporel. En ayant défié l’autorité de ses paires.  Pour aller guerroyer ailleurs. Le dieu avait fait une promesse. Dans ses nombreuses vies Horus en avait fait en pagaille. Ses promesses, ils les avaient pour ainsi dire presque toute tenu. Cependant il y avait cette petite pogné jetant une ombre. Le dieu ne pouvait plus décemment les ignorer plus longtemps. Pour certaines de ces promesses, d’une vie à l’autre elles se ressemblaient énormément. Certaines ne pouvaient hélas plus être honoré mais d’autres en revanche le pouvait. Horus était allé haut, cependant depuis qu’il regardait les autres depuis des hauteurs plus vertigineuses encore que celles atteint par le passé. Il ne les voyait pour ainsi dire plus vraiment. Ils n’existaient plus véritablement. Il n’y avait que lui. Cependant maintenant alors que son image s’estompait du haut la citadelle des dieux faucons. Il lui semblait qu’il commençait enfin à les distinguer. Horus avait ses démons mais ce qu’ils supportaient étaient bien pire. Ils étaient des esclaves traînant des chaînes bien plus lourde encore, que celles des divinités dissimulées dans l’ombre. Le dieu était encore à se demander comme il écarterait ces gardiens de circonstance, conscient ou pas de ce système imparfait. Les écraser ou les gagner à sa cause. Cependant l’un comme l’autre c’était plutôt mal partit. Comme Baku l’avait souligné, le dieu manquait d’informations à leurs sujets. Horus devait donc trouver un moyen pour en savoir plus sur eux. En attendant, Horus avait décidé de respecter certains de ses engagements. Le dieu n’était pas comme les fondateurs et autres êtres de lumière et il ne le serait probablement jamais. Une partie de ce qu’il avait raconté à Seth et à la Source était toujours valable. On l’accuserait certainement de recherché des intérêts personnels, de trahir les siens. Mais le dieu allait tenir ce qu’il avait promis à l’épouse du dieu Osiris et il ferait même bien mieux. Tandis qu’il arrivait à proximité d’un immeuble visiblement désaffecté, le dieu tacha de mettre de l’ordre dans son esprit. En cet instant, Seth n’y avait plus sa place, pas plus que Angel investigation, il n’y avait que lui focalisé sur son objectif actuel.

Depuis peu, des membres de la communauté magique s’aventurant dans ce monde disparaissaient sans laisser la moindre trace. Tout du moins en apparence, cette ville avait des yeux et des oreilles. Des membres du monde occulte ou pas ayant eut vent de certaines rumeurs. Horus avait eut le droit à beaucoup d’informations non vérifié ou erroné. Cependant avec sa clairvoyance et l’aide des esprits qui servant occasionnellement d’éclaireurs pour ne pas dire d’espions. Le dieu avait fini par trouver ce qu’il recherchait. Dans une partie un peu à l’écart du reste du quartier japonais, se trouvait un bâtiment, délaisser depuis un certain temps et n’intéressant étrangement personne. Une fois cette position dévoilée, le dieu eut tôt fait de si rendre.  Dans l’immeuble délabré dans lequel il venait tout juste de pénétrer, l’entité taché de repéré sa cible. Plusieurs étage au-dessus, ce produisait quelques chose d’ignoble. Pourtant, le dieu ne se précipita pas et continua son chemin à pied. Entité matérielle non incarnée dans la chaire, le dieu ne faisait pour ainsi dire aucuns bruits. Cependant n’importe quel chasseur possédant l’outil adapté aurait vu son compteur explosé à l’approche d’une pareille entité. Si Horus pouvaient leurrer la faculté des membres du monde occulte à resentir sa présence, ce n’était pas le cas avec des outils disons plus humain. Heureusement pour la divinité, elle n’avait clairement pas affaire à un chasseur. Après avoir atteint le premier étage, les choses se gâtèrent arrivé au second. Sur les marches en fort mauvais état, le dieu dut en découdre avec une bande de spectre belliqueux. En engageant le combat avec eux Horus perçut qu’il ne s’agissait pas là d'esprit appartenant à des d’homme passé de vie à trépas. Cependant son attention était toujours braqué sur ce qui était peut-être la source de tout ceci. Devant les ténèbres, le dieu fit jaillir pour la premières fois depuis plusieurs siècles, l’un des ses instruments le plus redoutable. Véritable incarnation de la lumière Horienne trouvant sa source dans la Maât. Avec cet outil divin, Horus dès lors qu’il était en état légitime de le convoqué, n’avait encore jamais connu la défaite. Le dieu lui fit prendre la forme dissuasive d’un Khépesh.  A sa vue plusieurs des spectres s’enfuirent tandis que les plus téméraires ayant eut l'audace de trop s'approcher, prenait rapidement le même chemin que leur collègue.

Le dieu accéléra le mouvement. Fluide et aussi rapide que le vent il gagna les étages supérieurs, impassibles devant les cries furieux, parfois apeuré des esprits décédés. C’est à l’avant dernier étage que le dieu trouva ce qu’il recherchait. Du sang desséché souillait les murs et le sol, par si par-là. Des cages, dont certaines étrangement petites, avaient été disposées de manière anarchique. Horus ne s’attarda cependant pas sur ces détailles. La créature qui avait fait de ces lieux son refuge était installé quelques mètres plus loin. Étrangement calme, elle continua son repas alors même que la divinité se rapprochait d'elle. Le dieu perçut bientôt une vague d’esprits prêt à déferler sur lui. Son corps prit alors une teinte plus terne plus inconstante avant de clignoter étrangement alors qu’il lévitait au-dessus du sol à la manière des spectres croisé un peu plus tôt. Soudain alors même que les esprits jaillissait, comme venue de nulle part, le dieu disparut. Pour réapparaitre derrière le groupe d’ennemis qu’il balaya en un instant, les forçant à se replier. Pour une raison ou un autre le dieu n’en avait détruit encore aucun. Le dieu planta ensuite sa lame sur le sol ensanglanté. Au contact d’une chose aussi impure, la relique des temps anciens se mit à luire de mille feux. Agissant comme une véritable barrière, le dieu contait dessus pour que son pouvoir tienne éloigné les mauvais esprits.  L’entité redevenue inconstance descendue brièvement à l’étage inférieur faisant mine de battre en retraite, avant de surgir à l'improviste derrière la créature toujours entrain de se goinfrer de la chaire de ses semblables. Retrouvant une forme plus constante, le dieu plaqua le cannibale sur le sol, faisant tomber au passage ce qui lui servait de chaise à défaut d’autre chose. Le dieu tendit sa main gauche juste au-dessus de la créature et proclama :

Feu, air, lumière choisit ton châtiment !

En réponse le dieu eut le doit à une sorte de grognement avant de se faire copieusement arroser de ce qui sortit du gosier du monstrueux goulue. Alors que les restes tombaient du visage de la divinité, son œil gauche se mit à analyser d’un regard inquisiteur cette chose au combien répugnante. Son aspect n’avait rien de naturel, de la chaire aux os ce qu'avait été autrefois un membre de la communauté magique, était corrompu de la tête au pied. Occire cette abomination était facile cependant le dieu décida d'adopter une autre approche. Le dieu allait faire appel à cette lumière quelque peu différent de celle de Maât et qui c’était portant un jour retourné contre lui. Lorsque soudain il perçut une présence aux abord de l’immeuble qui n’avait rien à voir avec celle de la créature gesticulant à ses pieds ou encore celles des spectres hantant les lieux. Le dieu saisit la créature sans grande précaution, ouvrit par magie l’une des cages pour petit gabarit et l’expédia dedans.

Toi le goinfre, pas bougé !

Ordonna le dieu à la créature alors qu’il verrouillait la cage au moyen d'une incantation. Le dieu rappela à lui son artefact divin et se précipita arme à la main aux étages inférieurs. Cependant cette fois au lieu d’utiliser les marches d’escalier comme le ferait un banal être humain. Il se laissa tombé à travers les surfaces solides jusqu’à arriver à une distance proche du nouvel arrivant. Pas trop proche toutefois pour qu’il ne s’aperçoive qu’un esprit venait à lui. Le dieu n’avait pas pensé que faire son Gasper pouvait rapidement le débarrasser du moindre inconscient venu de promener dans les parages. Évitant donc de se déplacer comme le ferait un fantôme les dieux courut les derniers mètres qui lui restaient pour atteindre le nouveau venu.

Et toi là qu’es-tu donc venus rechercher en ces lieux ?

Du haut de la tour corrompue en plein tête-à-tête avec le maître des lieux, messire Legroinfre. Le dieu n’avait aucuns moyens de savoir qui se dirigeait vers le coup gorge dans lequel il se trouvait. Pseudo innocent, voir peut-être chasseur, sorcier et autres qui auraient eut vent des disparitions dont souffrait la communauté magique. Qui qu’il soit Horus, ressentit quelque chose de pas très humain en lui. Le dieu pressentit également l’arrivé imminente d'esprits lui ayant emboîté le pas. Les choses n’allaient pas tarder à se gâter et il espérait juste ne pas avoir à faire à un quelconque inconscient. Traqué le mal d’accord, dératiser sans aucuns problèmes mais faire la nounou ce n’était pas encore sa tasse de thé.


Dernière édition par Kael O'Donnell le Lun 26 Oct - 9:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


sortilèges : 284

Mon livre Magique

LE LIVRE DE MA VIE
:

J\'AI DES POUVOIRS
:

MessageSujet: Re: Une simple question de choix [Sora] Ven 23 Oct - 22:41





Une simple question
de choix


Avoir un avenir déjà tracer c'est pas évident mais avoir en plus un père légendaire c'est encore pire. Par moment j'aimerais retourner dans le monde qui m'a vu grandir pour ne pas avoir a affronter mon destin qui semble de toute évidence en avance sur moi. Ce matin encore une remarque déplacer par celui-ci même ! demande ça sera autre chose. Je ne comprend pas ce monde, celui que j'ai visité était plus simple. Humains d'un coté, créature de l'autre. Par moment des combats il est vrai qu'on n'était pas en bon terme mais ça s'arrêter là. Ici, ce monde est tout le monde son mélanger sans savoir que les créatures sont parmi nous. Du pure délire ! Avança dans divers lieux de ce centre ville pourrit et tombe sur ce que je voulais. Rentre dans celle-ci est acheta ce bien qu'il me fait effet depuis des jours. En sortant de l'endroit j'entendis des sons les plus inhabituel. Contrairement a ceux de ma race j'entends plus loin. J'hésite sur le moment mais parvient toute fois a partir a la recherche de ce son bien monstrueux. Pas dans le sens que ça soit un monstre, bien que je ne suis pas sur, le bruit en dit déjà gros ! Arrivant en courant quand j’aperçois ce qu'il se passe, j'arrête sec. Je regarde en hauteur, les détails de son visage me frappe les yeux. Une créature plus que " les démons " en général.

Pour dire vrai j'avais cru entendre un... drôle de bruit mais ça ne dois pas venir de vous.

Quand je vois qu'on m'attaque pas, le principe il est là, j'apprends a connaitre la personne en face et quelques chose me dire qu'il est tout sauf humain. Poser une question a cette personne il est pas sur d'y répondre ou alors par sarcasme. J'aime pas les conflit entre créatures. Qu'importe la catégories pour moi nous sommes dans un clan égale. Sauf ceux qui attaque, mais dans tout bon peuple qui se respect, nous sommes ainsi.

Je voulais pas..

C'est un drôle de personnage face a moi ! Je connais pas les dieux de ce monde mise à part Hope et sa donne pas tout ça... Toute fois je connais les noms mais pas le reste.

Je suis pas ici pour crée un conflit ou un mal entendu envers vous.






Les trolls ça existe ! Ils vous volent vos chaussettes... mais les gauches uniquement... Pourquoi ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité


MessageSujet: Re: Une simple question de choix [Sora] Mar 3 Nov - 8:45

Le son, la divinité n’avait pas pensé à trouver un moyen d’étouffer le bruit qui aurait put résulter d’un éventuel conflit. Il s’était approché à pas de velours puis tout s’était accéléré. Le dieu avait cherché à écarter les ténèbres puis s’était précipité là oui il pensait venir la source de la corruption. Coupé la tête du serpent, le reste viendra bien asse tôt. Cependant il y avait une bonne raison pour qu’il ne terrasse pas instantanément la créature. Le dieu doutait de son rôle exact dans tout ceci, aussi avait-il décidé de la mettre en cage. Cela éviterait au moins qu’elle ce goinfre de restes n’appartenant pas à l’espèce humaine.  Le dieu se promit de plus faire plus attention la prochaine fois. Il lui faudrait d’avantage réfléchir avant d’agir. En ville dans un monde surpeuplé
et pas seulement habité par les humains. Il fallait prendre des mesures pour que certaines choses ne soit pas exposé. Pour l’instant la magie devait rester caché au plus grand nombre. Le dieu se pencha sur le cas de celui qui lui avait fait interrompre son si charmant rendez-vous. Ce dernier prétendait avoir été attiré par un bruit quelque peu étrange. Il faut dire qu’entre le seigneur de ce domaine délabré et les spectres demeurant en ces lieux. Il eut été curieux qu’il en fut autrement.

Non, en effet je ne suis pas l’auteur de ce bruit

Si le dieu n’en était pas l'auteur il est en revanche la cause. Voulant rompre avec ses habitudes du moment disons quelque peu étranges. Le dieu avait brandit un artefact divin pour écarter les mauvais esprits et non les détruire. En retour ces derniers avaient produit un certain tintamarre. L’inconnu dont le visage ne revenait pas encore à la divinité, semblait vouloir dire quelque chose mais ne finit pas sa phrase. Cependant Horus qui n’était pas le dernier des nigauds, comprit ce qu’il voulait dire. Tout comme les hommes curieux de tout, je vais voir ce qui à attiser mon attention mais je ne pensais pas à mal. Un jeune homme donc attiré par du bruit. Horus à toutefois crut distinguer qu’il se mouvait dans l’espace l’entourant bien mieux que la plupart des hommes.

Peut être que non, cependant si tu ne veux pas te retrouver mêlé dans quelque chose qui te dépasse, je ne peux que te demander de bien vouloir te retirer.

Le dieu soupçonneux de nature n’eut cependant pas le temps de creuser plus loin. Ni même d’éloigné le curieux de là.  Les spectres étaient déjà là, une poignée pour le moment. Comme sa seule présence ne semblait pas suffire, la divinité leur impose de nouveau la vue de son instrument divin. Les esprits des créatures décédés garde leur distance. Cependant cette fois ils ne s’enfuient pas. Le dieu ne veut pas les éliminer, cependant il n’est plus seul dans cette histoire. Le dieu est tenté l’espace d’une brève seconde par recourir à la facilité. Ce serait si facile de les exterminés sous couvert de bons sentiments. Le dieu scrute de nouveaux le monde de son regard inquisiteur. Plus rien ne semble lui échappé à cet instant précis. La créature cannibale est toujours enfermée, cependant le dieu ne connaît pas les interactions qu’elle peut avoir avec les esprits défunts. Il ne peut parier que la cage la retiendra bien longtemps. Le dieu à les moyens pour les renvoyer dans les ténèbres. Cependant le dieu à d’autre projet pour eux. Il ne saurait pas Horus s’il ne pouvait pas accomplir un ou deux miracles de temps en temps. Le dieu perçoit cette fois plus nettement la présence de celui se tenant non loin de lui. Son aura ne peut être clairement pas confondu avec celui des autres habitant de cette cité. Négligeant pour un dieu, en cette occasion, Horus situe déjà à qui, il a faire. Les éléments non identifié viendront bien assez tôt. Le dieu ne peut pas utiliser ses pouvoirs comme bon il l’entend. Il arrive à Horus de se souvenir que L’équilibre est qu’elle que chose de si fragile parfois. C’est en cela que d’autres outils du grand dessein et de l’équilibre de ce monde trouve parfois leur utilité. Par contre il n'est, en cet instant, pas du genre à faire des paris. Inclure quelque d'autre dans le combat lui parais risqué. De sa main libre le dieu fait jaillir une lumière presque comme si, il cherchait à guérir quelqu'un. Devant la magie bénéfique du dieu les spectres visés, s’éloigne d’avantage comme s’il avait touché par quelque chose d’effrayant. L'esprit de lumière du monde égyptien crée ainsi momentanément une brèche dans le cercle que tendent à former les esprits. L'occasion pour le nouveau de filer ou de surprendre la divinité.

Tu devrais en profiter pour prendre tes jambes à ton coups.

Dans cette situation périlleuse, le dieu préfèrerais se débarrasser au plus vite d’un poids mort. Cependant les mortels sont imprévisibles, qui sait comment celui-ci vas réagir ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une simple question de choix [Sora]

Revenir en haut Aller en bas
 
Une simple question de choix [Sora]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed Slayers  :: 
la ville de la baie
 :: points chauds de la ville :: japantown
-